Paris Match Belgique

Pamela Anderson officialise sa relation avec Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks

Pamela Anderson en couple avec Julian Assange. | © BELGA/TIBOUL/MAXPPP

People et royauté

Lors d’une interview accordée à une radio australienne, Pamela Anderson a officialisé sa relation avec Julian Assange, le fondateur de l’ONG WikiLeaks.


L’actrice canadienne Pamela Anderson a retrouvé l’amour dans les bras du cyber-activiste Julian Assange. En février 2016 déjà, dans les colonnes du magazine People, la star d’Alerte à Malibu expliquait son envie d’être en couple : « Je me sens un petit peu seule maintenant que mes deux fils ont grandi. (…) J’ai eu trois mariages et j’adorerais être capable de retrouver quelqu’un… Je ne sais pas ce que me réserve l’avenir. J’aimerais bien être à nouveau en couple ».

Voir aussi > Pamela Anderson dans « Cagole Forever », le documentaire sur les pinas du monde entier

Mais depuis plusieurs mois, l’actrice a rendu visite à Julian Assange… et d’après le New York Post, elle serait tombée sous son charme. Une rumeur qu’elle a décidé de confirmer au micro de la radio australienne Kyle and Jackie O, le 23 février dernier : « J’ai passé plus de temps à discuter avec Julian qu’avec tous mes ex-maris réunis », confie-t-elle. « On n’a jamais voulu que tout cela devienne romantique, on voulait juste joindre nos forces pour faire quelque chose d’important. On n’a jamais voulu ça, mais des choses se passent, assurément ».

Julian est formidable.

À la question « est-ce que vous pensez au mariage ? », la star de 49 ans ne répond pas, mais se confie sur ses sentiments. « Julian est formidable. J’ai toujours pensé que je ferais une bonne Première dame. Et si je devais choisir un leader mondial pour faire ma vie, ce serait Julian. Ça ne serait pas génial ? ».

Des louanges qui continuent sur le blog de Pamela Anderson

La star partage aussi son amour pour Julian Assange sur son blog, le qualifiant de « vraiment sexy ». « Il a cette force et cette résistance malgré sa vulnérabilité. C’est difficile de l’imaginer comme ça, puisqu’il est particulièrement compétent dans ce qu’il fait. Mais il est engagé contre les plus gros pouvoirs du monde. J’ai passé assez de temps avoir lui, pour être absolument certaine de ses intention à ce propos. Et elles ne sont que bonnes », a-t-elle écrit le 9 mars dernier. En février, elle assurait déjà sur son blog « avoir les conversations les plus stimulantes jamais eues jusqu’ici avec aucun de tous (ses) autres maris et amants combinés ».

Lire aussi > La CIA visée par les révélations inquiétantes de WikiLeaks

Depuis 2012, Julian Assange est réfugié à l’ambassade d’Équateur à Londres pour éviter une extradition vers la Suède où il est accusé de viol par deux femmes. Il pourrait ensuite être extradé vers les États-Unis où il fait l’objet de poursuites judiciaires suite à la publication par WikiLeaks des documents militaires et diplomatiques révélés par Chelsea Manning.

Assange nie les accusations, mais risque l’arrestation s’il quitte l’ambassade où il se trouve avant l’abandon des charges en 2020. D’ailleurs, Pamela Anderson est sûre et certaine de l’innocence de son compagnon. Pour elle, les accusations sont de la « diffamation ». « Il n’est pas question de viol ici, on parle de l’usage ou non de préservatif. C’est ridicule. C’est complexe, et il y a des gens puissants qui essayent de contrôler tout ça », peut-on encore lire sur le site de la blonde, qui conclut par : « Le monde est meilleur grâce à mon héros de Wikileaks et bien sûr, je serai toujours là pour mon Julian ». 

 

Article mis à jour d’après un article Paris Match France de Clémentine Rebillat

CIM Internet