Paris Match Belgique

Kim Kardashian rencontre Alice Johnson, la prisonnière grâciée par Trump

Kim Kardashian et Alice Johnson ce jeudi matin, lors du Today Show sur la chaîne de télévision américaine NBC. | © NBC News

People et royauté

Kim Kardashian a rencontré la détenue Alice Johnson, qu’elle a aidé à faire libérer de prison, demandant sa grâce auprès de Donald Trump le 31 mai dernier.

L’annonce avait été faite sur Twitter le 6 juin. Alice Johnson, après 21 ans derrière les barreaux, était enfin libérée de prison et voyait sa condamnation à perpétuité annulée. Tout juste une semaine après la rencontre entre Kim Kardashian et Donald Trump. Le 31 mai, la star de téléréalité s’était en effet rendue à la Maison Blanche afin de discuter avec le président américain de la réforme des prisons mais aussi de la peine carcérale d’Alice Johnson, femme de 63 ans emprisonnée au centre correctionnel d’Aliceville, en Alabama.

Lire aussi > Kim Kardashian ou la difficulté d’être devenue Kim K

Touchée par le sort de la sexagénaire, Kim K avait joué de sa notoriété et de ses connaissances pour lui obtenir la grâce présidentielle, seul recours envisageable. Quelques jours après l’annonce de sa libération, Alice a rencontré son ange gardien lors d’une interview diffusée ce jeudi 14 juin lors du Today Show sur NBC. Dans un extrait dévoilé par la chaîne américaine, les deux femmes reviennent sur le jour où elles ont appris l’excellente nouvelle. « J’ai commencé à crier, à sauter », raconte avec émotion Alice Johnson.

En 1997, Alice Johnson avait été arrêtée pour blanchiment d’argent mais aussi trafic de cocaïne. Conformément à la législation, très sévère et prévoyant de lourdes peines dans les affaires liées à la drogue, Alice est condamnée à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle. Seule la grâce présidentielle pouvait lui permettre d’être libérée.

Lire aussi > Comment Kanye West a transformé le style de Kim Kardashian

« J’espère continuer ce travail important en travaillant avec des organisations qui se battent depuis plus longtemps que moi et méritent la reconnaissance », a écrit Kim Kardashian sur Twitter. 

CIM Internet