Paris Match Belgique

Accusée d'homophobie, Millie Bobby Brown quitte Twitter

Millie Bobby Brown a quitté le réseau social Twitter, fatiguée des accusations d'homophobie à son encontre. | © VALERIE MACON / AFP PHOTO

People et royauté

La jeune actrice de 14 ans, star de la série Stranger Things sur Netflix, a quitté le réseau social Twitter mercredi après des semaines d'une campagne diffamante l'accusant d'homophobie.

 

Millie Bobby Brown, devenue célèbre pour son rôle d'Eleven dans la série Stranger Things disponible sur Netflixdevient une cible habituelle sur les réseaux sociaux. Depuis la révélation dans son rôle de jeune fille aux dons surnaturels, elle est l'une des stars montantes d'Hollywood. Mais malgré ses 14 ans, elle subit des attaques très violentes de la part des trolls, les fameux internautes malfaisants qui ne savent jamais s'arrêter et qui font circuler de fausses rumeurs sur les réseaux.

Lire aussi > Accusés de plagiat, les créateurs de Stranger Things répondent

Un harcèlement quotidien

La jeune ado a subi un harcèlement de tous les jours ces derniers mois. Les internautes commentent ses tenues, trop sexy ou pas assez sexy. Peu importe ses choix, rien ne plaît à la toile. À croire que l'on oublie son statut d'enfant.

Et cette fois, c'est allé trop loin. Un groupe d'internautes s'est amusé à attribuer de fausses déclarations à la jeune fille, la faisant passer pour une homophobe notoire via le hashtag #TakeDownMillieBobbyBrown. Objectif de ces montages grossiers : détruire son image. Des propos inventés, d'autant que l'actrice soutient de nombreuses associations qui luttent pour les droits des personnes LGBT comme GLAAD.

Lire aussi > Millie Bobby Brown, 14 ans… et un salaire à sept chiffres

Toujours présente sur Instagram

Pour se protéger de cette campagne diffamante, Millie Bobby Brown a simplement décidé de supprimer son compte Twitter mercrediUne façon radicale de ne pas avoir à lire ces messages insultants. Comme beaucoup de stars, elle demeure présente exclusivement sur Instagram où les utilisateurs sont moins intrusifs et médisants.

CIM Internet