Paris Match Belgique

Le prince Hussein de Jordanie, star d'Instagram et futur roi

prince jordanie

Le prince William et le prince Hussein le 24 juin à Amman. | © AFP PHOTO / AHMAD ABDO

People et royauté

Le Prince Hussein de Jordanie a reçu ce dimanche le prince William à Amman, en visite historique au Proche-Orient.

Diplômé de prestigieuses écoles étrangères, très actif sur les réseaux sociaux [il compte 1,4 millions d'abonnés sur Instagram] et sensible aux préoccupations des jeunes : à 23 ans, le prince héritier Hussein ben Abdallah, qui a accueilli dimanche le prince William à Amman, est l'étoile montante de la monarchie jordanienne.

Lire aussi > Comment la Jordanie veut donner un second souffle à son tourisme

Le prince britannique, 36 ans, a débuté en Jordanie une tournée historique dans la région. Les deux hommes se connaissaient déjà : ils sont tous deux passés par la prestigieuse académie royale militaire britannique de Sandhurst.


Elevé au rang de prince héritier à l'âge de 15 ans, le fils aîné du roi Abdallah II a progressivement revêtu les habits liés à sa fonction, présidant dès 2015 une session au Conseil de sécurité de l'ONU sur le thème du rôle des jeunes dans la construction de la paix et la lutte contre le terrorisme.

Star des réseaux sociaux

En septembre dernier, il avait interpellé l'Assemblée générale de l'ONU sur les difficultés économiques de son pays. « Je me tiens devant vous en tant que représentant de ma Jordanie aimée, mais aussi en tant que représentant de la plus grande génération de jeunes de l'histoire », avait-t-il déclaré dans un anglais parfait.


C'est notamment sur les réseaux sociaux que le prince Hussein a séduit parmi la jeunesse de son pays, où plus de la moitié de la population a moins de 25 ans. Sur Instagram, il partage régulièrement avec ses followers des moments privilégiés avec sa famille, des vidéos de ses entraînements militaires ou des photos avec des chefs d'Etat.

Un avenir tout tracé

« Le prince héritier appartient à la jeune génération. Son émergence ces dernières années fait partie d'un programme (...) supervisé directement par le roi », affirme l'ex-ministre de l'Information, Samih Maaytah, à l'AFP.

Le prince Hussein et son père, le roi Abdallah II de Jordanie. © AFP PHOTO / Yousef ALLAN

Lors des manifestations contre la vie chère et un projet de loi fiscale ayant secoué le royaume début juin, le jeune prince est descendu dans la rue pour parler avec des protestataires. « Le plus important est de protéger les citoyens et de les laisser exprimer leurs opinions », peut-on l'entendre dire aux forces de sécurité, dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux.

La liberté d'expression reste un sujet sensible dans le royaume, où certains Jordaniens ont été arrêtés et poursuivis ces dernières années pour « crime de lèse-majesté » ou prises de position « contre le régime ». Durant les récentes manifestations, l'essentiel de la colère populaire a visé le Premier ministre [contraint à la démission] et son gouvernement.

Lire aussi > Qui est Alexi Lubomirski, le photographe du mariage de Meghan et Harry ?

L'action du prince héritier tourne essentiellement autour des jeunes, leur éducation et leur intégration dans la vie économique et politique. Il a lancé plusieurs initiatives dont l'une en coopération avec la Nasa pour permettre à des jeunes Jordaniens de s'entraîner au sein de l'agence américaine.

CIM Internet