Paris Match Belgique

À Lisbonne, le nouveau parking de Madonna fait polémique

madonna lisbonne

La reine de la pop avait déménagé au Portugal pour que son fils, David Banda, puisse rejoindre le centre de formation du club de football du Benfica. | © BELGA PHOTO / JONAS ROOSENS

People et royauté

La star de la pop loue un terrain pouvant accueillir jusqu’à quinze véhicules. Un « passe-droit » dans la capitale portugaise, selon l’opposition au maire.

Traitement de faveur ? La location d’un terrain à la chanteuse américaine Madonna, afin qu’elle puisse stationner ses voitures près de sa propriété à Lisbonne, suscite un tollé au Portugal, au point de pousser la municipalité socialiste à s’expliquer, ce lundi.

Lire aussi > « Blond Ambition » : le film biopic prévu sur Madonna, rejeté par la diva

La polémique est partie d’un article de l’hebdomadaire portugais Expresso qui annonçait ce week-end l’existence d’un contrat entre la diva de la pop et la mairie de Lisbonne. Le document prévoyait la location d’un terrain pouvant accueillir jusqu’à quinze véhicules à quelques mètres de sa demeure située sur les bords du Tage.

Cette révélation a suscité l’indignation d’une bonne partie de l’échiquier politique portugais, qui a considéré que la star américaine bénéficiait d’un traitement de faveur.

La mairie de Lisbonne dans l’embarras

Le Bloc de Gauche, allié des socialistes au sein du gouvernement portugais, a appelé à réguler le stationnement « avec responsabilité » étant donné les difficultés des Lisboètes dans ce domaine.

Au centre, le PSD, principal parti d’opposition, a souhaité connaître « la raison pour laquelle le maire a autorisé une telle exception ». Autre formation centriste, le CDS a été le plus virulent envers Fernando Medina, l’actuel maire de Lisbonne, qu’il a accusé « d’utiliser le patrimoine à son avantage », avant de rappeler que « la ville de Lisbonne n’appartient pas à Fernando Medina ».

Face à cette levée de boucliers, la mairie de Lisbonne a divulgué lundi le contenu du contrat conclu avec Madonna, dont le but était « d’éviter les perturbations dans le trafic au sein d’une artère étroite mais très fréquentée ».

Signé en janvier dernier, le document prévoit le paiement d’un loyer mensuel de 720 euros pour le terrain et interdit à la chanteuse l’accès au palais qui le jouxte : l’édifice fait actuellement l’objet de négociations pour devenir la future ambassade du Timor oriental.

Le contrat prendra fin si le Portugal et le petit pays d’Asie du Sud-Est parviennent à un accord pour établir la représentation diplomatique timorienne à cet endroit.

Lire aussi > La lettre de rupture de Tupac pourra être vendue, contre l’avis de Madonna

Madonna s’est installée à Lisbonne à l’été 2017, emboîtant le pas aux stars du cinéma Monica Bellucci, Michael Fassbender et John Malkovich, ou encore au chanteur français Florent Pagny, au créateur de chaussures français Christian Louboutin et à l’ancien footballeur Éric Cantona. La reine de la pop avait déménagé au Portugal pour que son fils, David Banda, puisse rejoindre le centre de formation du club de football du Benfica.

(Avec Belga)

CIM Internet