Paris Match Belgique

Le prétendu « pacte » d’Harvey Weinstein avec Ashley Judd

Harvey Weinstein aurait détruit la carrière de l'actrice américaine car elle ne voulait pas coucher avec lui. | © GETTY IMAGES & AFP PHOTO / Frederick M. Brown & Yann COATSALIOU

People et royauté

Les avocats du producteur hollywoodien clament qu’Ashley Judd aurait accepté d’avoir des rapports sexuels avec lui en échange d’un rôle synonyme d’oscar.

Inculpé pour viol et agressions sexuelles sur trois femmes, Harvey Weinstein est prêt à toutes les bassesses pour sauver sa peau. Les avocats du producteur déchu ont ainsi déposé une motion au tribunal de Los Angeles, le 17 juillet dernier. Dans ce document, Harvey Weinstein explique que l’actrice Ashley Judd (qui l’accuse d’agression sexuelle) aurait en fait accepté qu’il la touche, à condition « qu’elle gagne un oscar pour avoir joué dans l’un de ses films ».

Un « pacte secret »

Lire aussi > Après Carrie et Scarface, Brian De Palma veut croquer Harvey Weinstein

En roue libre, le producteur précise qu’il estime avoir « tenté de respecter sa part du marché, en essayant de faire embaucher l’actrice au maximum ». Il donne l’exemple de Will Hunting (1997), dont le rôle avait finalement été attribué à Minnie Driver, qui avait été nommée aux Oscars. Les avocats de Harvey Weinstein considèrent que ces révélations « reflètent la motivation d’Ashley Judd pour faire avancer sa carrière ».

Insultant selon l’accusation

Des propos totalement contestés par les représentants de la comédienne : « Ces arguments pour tenter d’échapper aux conséquences de sa conduite méprisable sont non seulement sans fondement, mais aussi insultants ». Ashley Judd affirme que le producteur a détruit sa carrière, dès lors qu’elle a refusé ses avances.

Lire aussi > Le silence protecteur de Salma Hayek face à son monstre Harvey Weinstein

La comédienne de 50 ans déclare dans sa plainte que l’ex-magnat de Hollywood, accusé par une centaine de femmes de harcèlement, agressions sexuelles ou viol, avait annihilé ses chances d’apparaître dans la trilogie au monumental succès Le Seigneur des anneaux en la décrivant auprès du réalisateur de l’épopée fantastique, Peter Jackson, comme « un cauchemar » sur les plateaux.

CIM Internet