Paris Match Belgique

Cœur de Pirate : son coup de gueule contre les « standards de beauté impossibles »

coeur de pirate

Cœur de Pirate, le 20 juillet 2018. | © AFP PHOTO / Fred TANNEAU

People et royauté

À l’ère des réseaux sociaux, les internautes sont, selon Cœur de Pirate, trop souvent confrontés à des standards de beauté irréalistes.

 

Poses sexy, retouches abusives, matériels professionnels… Alors que les photos des mannequins et autres blogueuses en maillot de bain se multiplient sur la toile avec l’arrivée des beaux jours, Béatrice Martin, alias Cœur de Pirate, a souhaité pousser un coup de gueule contre ces clichés, facteurs de complexes chez les plus jeunes. Lassée de voir des articles sur « les filles en maillot de bain à suivre cet été », la chanteuse s’est emparée de son compte Twitter pour donner son avis sur la question. Et la jeune femme n’y va pas de main morte. « Pour vrai, si je vois un autre top 30 whatever des filles en bikini à suivre sur Instagram, je vais hurler en silence quelque part », s’emporte la star qui affirme que ce genre de sujets fait « la promotion de standards de beauté impossibles ». Avec ces mots forts, elle souhaite notamment prévenir ses jeunes fans, plus vulnérables. « C’est triggering a/f [un énorme déclencheur de troubles] pour les bambis qui souffrent de troubles alimentaires ». Plusieurs internautes ont rapidement répondu à la chanteuse québécoise, la remerciant de véhiculer ce genre de message.

Lire aussi > Coeur de Pirate : « Dans ma vie privée, j’étais toujours attirée par les mauvaises personnes »

Un sujet sensible

Ce n’est pas la première fois que l’artiste pointe du doigt ces nouveaux standards de beauté. La semaine dernière, elle n’avait pas hésité à poster une photo d’elle sur son compte Instagram pour répondre à « tous les hommes qui lui ont dit de sourire » après avoir publié un selfie… Sans sourire ! « Je devrais vraiment vous écouter. Je n’ai pas de valeur sans l’avis qu’on ne vous a pas demandé », avait-elle écrit avec sarcasme en légende. Comme elle, l’ex-Miss France Laury Thilleman a également publié il y a quelques jours sur Instagram un message pour dénoncer cette tyrannie de la perfection, qui prend de plus en plus d’ampleur à cause des réseaux sociaux, lieux de partage où les apparences sont reines, souvent au détriment de la réalité.

CIM Internet