Paris Match Belgique

« Respect » pour la reine de la soul Aretha Franklin

Aretha Franklin. | © AFP PHOTO / SAUL LOEB

People et royauté

La chanteuse Aretha Franklin est morte ce jeudi à l’âge de 76 ans, rapporte l’agence britannique Associated Press.

 

Gravement malade depuis plusieurs jours, la chanteuse américaine Aretha Franklin est morte ce jeudi, rapporte l’agence britannique Associated Press. Elle avait été diagnostiquée d’un cancer du pancréas en 2010.

Âgée de 76 ans, elle avait été hospitalisée « dans un état grave » à Detroit, aux États-Unis, annonçait lundi un journaliste et ami de la famille de la chanteuse. Ce jeudi 16 août, son attaché de presse a confirmé que la reine de la soul est morte chez elle à Detroit, entourée de sa famille et de ses amis.

« Dans l’un des moments les plus sombres de nos vies, nous ne sommes pas en mesure de trouver les mots appropriés pour exprimer la peine qui déchire nos cœurs », témoignent les proches de la légende de la chanson américaine dans un texte transmis par son agente de longue date, Gwendolyn Quinn. « Nous avons perdu la matriarche et le roc de notre famille. L’amour qu’elle avait pour ses enfants, ses petits-enfants, ses nièces, ses neveux et ses cousins était illimité », poursuit le texte.

Lire aussi > La reine de la soul Aretha Franklin est morte à l’âge de 76 ans

Née en 1942 à Memphis, au Tennessee, Aretha Franklin a emménagé à Detroit, où elle a grandi et appris à chanter. Lorsqu’elle avait dix ans, en l’absence de sa mère, plusieurs femmes, dont la chanteuse de gospel Mahalia Jackson, ont pris soin d’Aretha ainsi que de ses frères et sœurs. C’est à cette époque que Franklin commence à jouer du piano, à chanter et à interpréter des chansons de gospel dans l’église de son père, à Detroit.

Icône dans la lutte pour les droits civiques de la population noire

Légende depuis plus d’un demi-siècle, Aretha Franklin a brillé aux yeux du monde pour ses titres cultes comme « Respect », « Say a Little Prayer » ou encore « A Natural Woman ».

Au cours de sa longue carrière, la chanteuse a remporté 18 Grammy Awards, vendu quelque 75 millions de disques à travers le monde et occupe toujours la première place du classement des meilleurs chanteurs de tous les temps selon le magazine Rolling Stone.

Aretha Franklin est également une icône dans la lutte pour les droits civiques de la population noire. Elle est la première chanteuse à apparaître en une du magazine Time et Martin Luther King lui même lui remettra le Christian Leadership Award. Elle devient d’ailleurs la première femme à rejoindre le Rock and Roll Hall of Fame en 1987.

En 2010, les médecins lui diagnostiquent un cancer du pancréas. Ce qui ne l’empêchera pourtant pas de se produire à l’occasion du Kennedy Center Honors et d’arracher quelques larmes à Barack Obama. Sa dernière apparition sur scène remonte à novembre 2017. Elle avait chanté au profit de la fondation d’Elton John contre le sida.

CIM Internet