Paris Match Belgique

La déclaration de Rose McGowan après les accusations contre Asia Argento

rose mcGowan

Asia Argento et Rose McGowan lors de la marche pour la journée internationale des droits des femmes à Rome, le 8 mars 2018. | © AFP PHOTO / Alberto PIZZOLI

People et royauté

Dans un long communiqué adressé aux médias, Rose McGowan s’exprime sur les accusations d’agression sexuelle contre Asia Argento et déclare : « Sois la personne que tu aurais aimé qu’Harvey [Weinstein] soit ». 

« Mon cœur est brisé », écrivait Rose McGowan sur Twitter après les accusations d’agression sexuelle contre Asia Argento par Jimmy Bennett. Depuis, l’actrice américaine avait gardé le silence. Elle s’exprime finalement dans un long communiqué transmis aux médias. « Beaucoup de gens pensent que, parce que nous avons été très proches cette année, peut-être que je suis liée à cet incident ou que je suis complice. Ce n’est pas le cas », commence l’interprète de Paige dans Charmed.

Alors qu’elles ont toutes les deux accusé le producteur Harvey Weinstein d’agression sexuelle, Rose McGowan et Asia Argento étaient devenues des figures de proue du mouvement féministe MeToo. « J’ai rencontré Asia pour la première fois sur un tapis rouge, mais ce n’est que cette année, avec notre expérience commune de l’affaire HW [Harvey Weinstein, NDLR], que nous nous sommes liées. Asia était quelqu’un qui comprenait mon traumatisme contrairement à d’autres ».

Lire aussi > Asia Argento accusée d’agression sexuelle : une photo et des SMS dévoilés

Rose McGowan sous le choc

Rose McGowan continue : « Mais tout a changé. En un instant ». L’actrice explique qu’elle a eu les premières informations sur l’affaire par son petit-ami, Rain Dove. « Il me disait qu’il avait échangé des textos avec Asia [ce seraient ces messages qu’a publiés le site américain TMZ, mettant à mal la défense de l’actrice italienne, NDLR] et qu’Asia assurait qu’elle avait reçu des ‘nudes’ non sollicités de Jimmy depuis qu’il a douze ans. Asia dit dans ces messages qu’elle n’avait pris aucune action après ces photos. Ni en parler en autorités, ni aux parents, ni même bloquer Jimmy sur les réseaux sociaux. Pas même un simple message : ‘Ne m’envoie pas ces images. Elles sont inappropriées’. Il y a également d’autres détails que je n’ai pas la liberté de mentionner dans ce communiqué pendant que les enquêteurs font leur travail ». Rain Dove a prévenu Rose McGowan avant de contacter la police. L’actrice de Charmed l’a soutenu. 

Lire aussi > Qui est Jimmy Bennett, l’acteur qui accuse Asia Argento d’agression sexuelle ?

C’est Rose McGowan qui avait présenté Rain Dove à Asia Argento, il y a un mois, « trois jours après le décès d’Anthony Bourdain [le compagnon de l’actrice italienne, NDLR] ».« J’étais avec Asia pour la réconforter et la soutenir. Rain Dove est venu pour nous soutenir toutes les deux ». Ils sont donc partis ensemble, à Berlin, pour se changer les idées. C’est à ce moment-là qu’Asia Argento leur a expliqué qu’on lui faisait du chantage avec des photos provocatrices et qu’on lui demandait « une grosse somme d’argent ». À ce moment-là, Rose McGowan ne savait pas qu’Asia Argento faisait référence à Jimmy Bennett. L’Italienne s’est ensuite confiée par message à Rain Dove, en recherche d’un soutien. « Une heure après notre conversation, Rain Dove m’a confirmé qu’il avait montré les messages et raconté les conversations aux enquêteurs. 48 heures plus tard, les textos étaient publiés par la presse », ajoute Rose McGowan.

« Sois honnête, sois juste »

« Cela n’a pas été dur de lui apporter mon soutien », confie l’actrice. « Ce qui a été dur, cela a été de réaliser que tout ce pour quoi le mouvement MeToo se bat allait être en danger ». Elle continue : « C’est triste de perdre une amie, mais ce qui est encore plus triste est ce qui est arrivé à Jimmy Bennett. (…) C’est le genre de choses contre lesquelles je me bats ». Rose McGowan ne s’était pas exprimée avant parce qu’elle était touchée : « J’ai réalisé que mon activisme, alors que je me bats avec passion, doit évoluer ». Et elle explique qu’il faut trouver « un équilibre entre le soutien aux victimes et la procédure pour les accusés ». « Nous ne devons pas laisser cette situation détruire un mouvement qui a permis de libérer beaucoup de personnes », ajoute-t-elle, avant de s’adresser directement à Asia Argento et de conclure : « Asia, tu étais mon amie. Je t’ai aimée. Tu t’es investie et tu as pris des risques pour le mouvement MeToo. (…) Tout le monde peut devenir meilleur –j’espère que tu peux devenir meilleure aussi. Fais ce qu’il faut. Sois honnête. Sois juste. Laisse la justice faire son travail. Sois la personne qui tu aurais aimé qu’Harvey soit ».

CIM Internet