À 5 ans, le prince George participe à sa première partie de chasse

À 5 ans, le prince George participe à sa première partie de chasse

prince george chasse

Son père, le prince William, avait lui aussi commencé la chasse très tôt. À l’âge de 12 ans, il avait été photographié en train d’abattre une proie dans le ciel. | © AFP PHOTO / POOL / RICHARD POHLE.

People et royauté

Alors que les vacances d’été touchent à leur fin, la famille royale d’Angleterre s’est offert une dernière escapade à Balmoral, la résidence d’été de la reine.

C’est une tradition incontournable chez les Windsor, et certains défenseurs des animaux ont bien du mal avec celle-ci. Chaque année, la reine Élisabeth et toute la famille royale organise des parties de chasse sur leur propriété de Balmoral, en Écosse. Il s’agit d’ailleurs presque d’un rite de passage pour les nouveaux venus, comme Kate Middleton, pour qui l’invitation à Balmoral, avant même d’être fiancée au prince William, avait été perçue comme un signe de validation de la part de la reine d’Angleterre.

La famille presqu’au complet

Cet été, c’est le prince George, 5 ans, qui a fait ses débuts de chasseur, comme le rapporte une source qui s’est confiée au Sun. Comme chaque été, la reine d’Angleterre a posé ses valises à Balmoral, où se sont également rendus le prince Charles, William et Kate avec leurs trois enfants, les prince George et Louis, et la princesse Charlotte, ainsi que le prince Edward et son épouse Sophie Wessex, la princesse Anne et Zara et Mike Tindall. Le Sun rapporte que les princes Edward, Charles et William ont commencé la partie, avant d’être rejoints par le reste de la famille royale pour chasser la grouse, un volatile particulièrement prisé des chasseurs. Le prince William avait lui aussi commencé la chasse très tôt. À l’âge de 12 ans, il avait été photographié en train d’abattre une proie dans le ciel.

Lire aussi > Quand le prince George dope les ventes de lentilles vertes du Puy-en-Velay

L’idée du prince George à la chasse risque de déplaire à beaucoup de personnes. Et le tweet de la correspondante royale du Sun, Emily Andrews, n’a pas tardé à faire réagir. Certains internautes ont déploré cette pratique et pointé du doigt l’idée de confronter un enfant à ce type d’activité.

CIM Internet