Paris Match Belgique

Qui est Susana Gallardo, la nouvelle compagne de Manuel Valls ?

Manuel Valls, en juillet 2018. | © AFP PHOTO / POOL / LUDOVIC MARIN

People et royauté

Héritière des laboratoires pharmaceutiques Almirall, cette Catalane de 53 ans est la nouvelle compagne de l’ancien Premier ministre français Manuel Valls.

Elle apparaît cette semaine en couverture de Paris Match France, aux côtés de Manuel Valls. Susana Gallardo, la nouvelle compagne du député de l’Essonne qui rêve désormais de conquérir Barcelone, n’est pas une inconnue en Espagne.

Cette femme de 53 ans est une figure de la haute bourgeoisie catalane. Après des études à Oxford, l’héritière des laboratoires pharmaceutiques Almirall a tracé sa voie dans le milieu des affaires et de la finance. Son mariage avec Alberto Palatchi, 26e fortune d’Espagne et patron de la société Pronovias, spécialisée dans les robes de mariée, a fait d’elle une des femmes les plus influentes du pays. Pendant trois décennies, ils ont formé un couple modèle, symbole d’une élite aussi respectable que respectée, pour qui la discrétion confine à l’art de vivre. Leur nom apparaît dans les pages mondaines ou économiques des journaux. En 2016, il va soudain faire les gros titres : au lendemain du mariage de Gabriela, l’aînée de leurs trois enfants, Susana et Alberto annoncent leur divorce.

Lire aussi > Manuel Valls et Anne Gravoin sont séparés

En jeu, le partage d’un patrimoine estimé par Forbes, en 2017, à 900 millions d’euros… La bataille sanglante n’aura pas lieu. Susana quitte ses fonctions chez Pronovias pour rejoindre la banque, son secteur d’origine. Elle garde le manoir de Minorque, dans les Baléares, et un appartement à Barcelone, cité qu’elle a désormais en partage avec son nouvel amoureux. Comme lui, elle est attachée à une Espagne unie. Comme lui, elle l’a fait savoir haut et fort.

Lors du référendum sur l’indépendance de la Catalogne, elle se filme et raconte comment elle a pu voter quatre fois

En octobre 2017, au moment du référendum sur l’indépendance de la Catalogne, l’habituée des galas de bienfaisance et des prestigieux conseils d’administration –ceux du musée de la reine Sophie ou de l’Université internationale de Catalogne– s’est muée en pasionaria. Dans une vidéo devenue virale, elle se filme enveloppée dans le drapeau espagnol et raconte comment elle a pu voter à quatre reprises sans être inquiétée à aucun moment. L’objectif : discréditer le scrutin remporté par les séparatistes.

Goûtant peu ce genre d’audace, le gotha catalan ne s’est toujours pas remis de sa démonstration. Susana n’en a cure. Elégante, riche, introduite dans les réseaux culturels, transgressive si nécessaire, elle assume le fait d’avoir du tempérament.

Retrouvez toutes nos photos du couple et notre reportage dans le prochain numéro de Paris Match, en librairies à partir de ce jeudi 30 août.

CIM Internet