Paris Match Belgique

Mac Miller : L’hommage (discret) d’Ariana Grande à son ex

ariana grande

Ariana Grande. | © AFP PHOTO / Angela WEISS

People et royauté

24 heures après l’annonce de la mort de Mac Miller, son ex-petite amie, la chanteuse Ariana Grande, lui a rendu sobrement hommage sur les réseaux sociaux. 

 

La mort du rappeur américain Mac Miller a provoqué une onde de choc dans le monde entier. Vendredi 7 septembre, l’interprète de « Best Day Ever » a été retrouvé inanimé à son domicile à San Fernando Valley près de Los Angeles à l’âge de 26 ans. De nombreux artistes ont tenu à lui rendre hommage sur les réseaux sociaux, mais les fans attendaient surtout la réaction de l’ancienne petite amie de l’artiste : Ariana Grande. 24 heures après l’annonce de sa mort, c’est chose faite.

La chanteuse qui a partagé la vie de l’artiste durant deux ans a simplement partagé une photo de Mac Miller, en noir et blanc et en plongée, assis par terre sur la pelouse et regardant l’objectif droit dans les yeux. Sans légende.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Ariana Grande (@arianagrande) on

« C’est ta faute ! »

La jeune femme, fiancée aujourd’hui à Pete Davidson, a également pris la peine de désactiver les commentaires. La veille, après l’annonce de la mort du rappeur, elle avait été rapidement harcelée par des internautes l’accusant d’être à l’origine de son décès. « C’est ta faute« , ont écrit de nombreux fans du rappeur. Oubliant ses problèmes d’addiction. Ce torrent de commentaires malveillants a contraint Ariana Grande à désactiver les commentaires sur son compte Instagram. De nombreux internautes avaient ensuite pris sa défense sur les réseaux sociaux. « Pourquoi les gens essaient-ils de trouver quelqu’un à blâmer dans une situation qui ne les regarde pas ? (…) Ariana l’a toujours soutenu jusqu’à ce qu’il soit toxique. Envoyez votre amour et vos condoléances ou fermez-la », a lancé l’un d’entre eux.

Lire aussi > Décès de Mac Miller : De nombreux artistes lui rendent hommage

Une relation toxique

Mais ce n’est pas la première fois que la chanteuse de 25 ans est accusée, à tort, pour les problèmes d’addiction de son ex. Les deux artistes, qui avaient interprété ensemble « The Way » en 2013 et « My Favourite Part » en 2016, ont mis un terme à leur relation de deux ans en mai dernier. Peu de temps après leur rupture, Mac Miller avait eu un accident de voiture et avait été inculpé pour conduite sous l’influence de drogues ou d’alcool. Il n’en fallait pas moins pour qu’elle soit visée par des tweets culpabilisants. Encore.

Attaquée sur Twitter, la chanteuse avait pris la peine d’y répondre pour se défendre face à ce jugement hâtif et raconter sa « relation toxique » avec le rappeur américain. « C’est absurde la façon dont tu minimises l’estime de soi féminine en disant que quelqu’un devrait rester dans une relation toxique parce que l’autre a écrit un album à son sujet », commence-t-elle. « Je ne suis pas une babysitter ou une maman et aucune femme ne devrait ressentir le besoin de l’être. J’ai pris soin de lui et j’ai essayé de l’aider à devenir sobre. J’ai prié pour qu’il trouve enfin son équilibre pendant des années (et je le ferai toujours), mais blâmer une femme pour l’incapacité d’un homme à s’éloigner de ses merdes est un problème majeur ».

Mac Miller n’a jamais caché ses problèmes d’addiction. Il en parlait même ouvertement. À l’occasion de la sortie de son dernier album Swimming en août, le rappeur avait déclaré aller de mieux en mieux. « Est-ce que j’ai consommé des drogues ? Oui. Mais suis-je un toxicomane ? Non », avait-il dit au magazine Rolling Stone.

CIM Internet