Paris Match Belgique

Quand OJ Simpson donne des conseils à Bill Cosby sur la vie en prison

oj simpson bill cosby

Selon OJ Simpson, Bill Cosby devrait plutôt bénéficier d’une assignation à domicile. | © EPA / STEVE MARCUS.

People et royauté

OJ Simpson connaît le milieu carcéral comme sa poche et prévient Bill Cosby.

Ayant passé neuf ans derrière les barreaux, l’ancienne gloire déchue de l’Amérique OJ Simpson s’est permis de donner quelques avertissements à Bill Cosby, fraîchement reconnu coupable d’agression sexuelle et condamné à passer entre trois et dix ans en détention. L’ancien détenu a ainsi conseillé à l’ex-acteur de faire attention à ce qui pourrait lui arriver car « les violeurs sont mal vus [en prison] ». Tout en ajoutant que celui qu’on appelait autrefois « le père de l’Amérique » nécessiterait une haute protection lors de son incarceration.

Lire aussi > Pilules, alcool, « violeur en série » : Les témoignages accablants contre Bill Cosby

Un détenu sous haute surveillance

« Je suis sûr qu’il y aura des personnes pour le protéger mais ils auront besoin de le placer sous surveillance rapprochée… parce qu’il suffit d’une fois, vous voyez ? », a déclaré OJ Simpson au Daily Mail le 26 septembre. « Le problème c’est la nature du crime pour lequel il a été condamné. Avec sa santé et son âge, il n’y a pas un seul directeur [de prison] qui veut avoir la responsabilité de protéger Bill Cosby », a ajouté l’ancien joueur de football américain. Pour lui, l’ancien producteur de 81 ans devrait plutôt bénéficier d’une assignation à domicile, mais « il faut honorer le verdict du jury, quel qu’il soit », a-t-il reconnu.

Lire aussi > Prison ferme pour Bill Cosby

L’acteur déchu s’apprête à purger sa peine dans une prison de sécurité maximale en Pennsylvanie. « Nous sommes en train de discuter de toutes les précautions que nous allons prendre pour assurer à Mr Cosby la sécurité et un bien-être général au sein de notre institution », a assuré John Wetzel, un des membres du « Department of Correction » qui supervise les incarcérations.

CIM Internet