Paris Match Belgique

« Gangsta Charles » : Quand Charles Aznavour inspirait le rap

Les artistes hip-hop ont fait de l’auteur de la Bohème une icône swag. | © Bernd von Jutrczenka/dpa

People et royauté

Dans son autobiographie parue en 2010, À voix basse, Charles Aznavour confiait lui-même être un grand amateur de rap et de slam.

D’après un article Paris Match France de Ghislain de Violet 

Auprès de la presse, le « Franck Sinatra français » expliquait son intérêt pour les musiques nouvelles (comme le rapporte le journaliste Bertrand Dicale dans son livre, Tout Aznavour) : « Quand j’étais jeune, les gens disaient que le jazz était une musique de sauvages. J’ai soutenu les yé-yé en pensant que ça allait déboucher sur quelque chose. Maintenant, il y a le rap. Je ne dis pas que j’aime tout, mais je veux comprendre. Je ne veux pas être étranger à ce qui se passe dans le monde de la musique. Je refuse d’être en retard et je j’ai horreur de passer pour un vieux con ».

Lire aussi > Charles Aznavour s’était confié à Paris Match Belgique il y a quelques semaines…

Les artistes hip-hop le lui rendaient bien, qui ont fait de l’auteur de la Bohème une icône « swag » et ont contribué à transmettre la mémoire d’un « temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître… ».

Samplé dans le monde entier

Exemple avec cinq morceaux pour lesquels Charles Aznavour a été « enrôlé » directement ou samplé par de lointains héritiers. En 2008, Kery James sort son troisième album, À l’ombre du show business. Le titre éponyme est réalisé en duo avec le grand Charles.


La notoriété du géant de la variété française a aussi traversé l’Atlantique grâce à Dr. Dre. Pour l’instrumental de son titre What’s the difference (de l’album 2001, sorti en 1999), le producteur de gangsta rap s’inspire directement de la chanson Parce que tu crois composée par Aznavour en 1966.

Pour son album Port authority, lancé en 2007, le rappeur canadien Marco Polo va lui-aussi puiser dans le répertoire de Charles Aznavour. La mélodie du titre « Marquee » est directement inspirée de la chanson « Qui ? », de l’album du même nom sorti en 1963.

Common – « Stolen Moments pt. 1 » (sample de « Happy Anniversary »)

KRS-One & Buckshot- « Clean Up Crew » feat. Rock of Heltah Skeltah (sample de « Le Torréador »)

CIM Internet