Paris Match Belgique

Johnny Depp revient sur les accusations de violences conjugales d’Amber Heard

Johnny Depp en juin 2018. | © PHOTOPQR/PRESSE OCEAN

People et royauté

Dans une interview accordée au magazine américain GQ, Johnny Depp est revenu pour la première fois sur les accusations de violence conjugale faites par son ex-femme Amber Heard. Pendant l’entretien, il a affirmé ne pas être un homme violent.

Divorcés depuis janvier 2017, Amber Heard et Johnny Depp se sont livrés pendant plusieurs à mois une violente bataille judiciaire. Dans une interview exclusive accordée au magazine américain GQ, l’acteur de 55 ans est revenu pour la première fois sur les graves accusations de violences conjugales, qui planent sur lui, suite aux révélations faites par son ex-épouse, qui l’accuse de l’avoir frappée à leur domicile à Los Angeles lorsqu’ils étaient encore mariés. Jusqu’à présent, la star de Pirates des Caraïbes avait nié catégoriquement les faits par l’intermédiaire de son avocat mais ne s’était jamais exprimé publiquement sur l’affaire.

Lire aussi > Johnny Depp accusé par un régisseur de violences physiques

« Ce qui m’a fait le plus de mal c’est d’être présenté comme quelqu’un qui est à l’opposé de qui je suis réellement », explique Johnny Depp lorsque l’on lui demande s’il se considère comme un homme violent. « Faire du mal à quelqu’un que vous aimez ? Être une sorte de harceleur ? Non, ce n’est pas moi. Au départ, je me suis simplement tu. Je savais que ça allait me suivre et que ça allait devenir encore plus étrange. Mais allez-y, continuez, devenez fous. Je ne vais pas entrer dans un concours de celui qui pisse le plus loin à ce sujet. Crachez ce que vous avez à cracher et, vous savez, mes avocats s’occuperont du reste. Je n’ai jamais parlé de cette merde », poursuit l’acteur, visiblement très affecté par les rumeurs à son sujet.

« J’ai peut-être l’air stupide, mais je ne le suis pas »

Johnny Depp a également évoqué le bleu qu’Amber Heard affichait après une dispute entre eux au cours de laquelle la police était intervenue. « Pourquoi cette personne n’a pas parlé à la police ? », lance l’acteur en faisant allusion à son ex-femme. « Les policiers n’ont rien vu sur elle. Ils n’ont rien vu de cassé, aucune marque et ils lui ont proposé qu’un médecin l’ausculte et elle a dit non », explique la star. « Le lendemain elle était à une fête. Son œil n’était pas fermé. Elle avait ses cheveux devant son œil, mais vous pouviez voir que son œil n’était pas fermé. Comment j’aurais pu la frapper alors que je me trouvais à 800 mètres d’elle ? Ce qui, au passage, est la dernière chose que j’aurais faite. J’ai peut-être l’air stupide, mais je ne le suis pas », a-t-il ajouté expliquant qu’il était surtout inquiet pour les gens qui avaient cru à cette histoire mais qu’il continuerait de se battre pour être innocenté. « Je n’arrêterai jamais de me battre. Jamais. Ils devront me tuer. Il faut du temps pour se remettre d’un épisode comme celui-ci. Il s’agit de faire le deuil de quelqu’un, que vous pensiez être… Quelque chose. Je l’ai épousée quand même. »

CIM Internet