Paris Match Belgique

Les bouquets des mariées cachent une jolie tradition à la Cour d’Angleterre

La princesse Eugenie d'York et son époux Jack Brooksbank. | © TOBY MELVILLE / POOL / AFP

People et royauté

Comme Kate Middleton il y a sept ans ou Meghan Markle il y a cinq mois, la princesse Eugenie d’York a suivi une bien jolie tradition pour son bouquet de mariée.

25 janvier 1858. Ce jour-là, la reine Victoria marie sa fille aînée. La princesse Victoria –elle porte en effet le même prénom qu’elle- épouse le prince Frederik de Hohenzollern, futur empereur d’Allemagne et roi de Prusse. Les noces sont célébrées à Londres, dans la chapelle royale du palais St James. La jeune fille, âgée de 17 ans, convole dans une robe blanche en tissu moiré qu’ornent trois volants de dentelle Honiton à motif de roses, trèfles et chardons, les emblèmes de l’Angleterre, de l’Irlande et de l’Ecosse, pays sur lesquels règne sa mère. Sur sa jupe courent des guirlandes de fleurs d’oranger et de myrte. Au centre de son corsage a été fixé un grand bouquet de ces mêmes fleurs.

Les fleurs de myrte provenaient de Osborne House

À l’époque, les fleurs incontournables des mariées, tant en Angleterre qu’en France, sont celles d’oranger. Mais, en Allemagne, le pays d’origine du fiancé de la princesse Victoria, on leur préfère celles de myrte. Aussi a-t-elle associé ces deux espèces pour ce grand jour. Et ces fleurs de myrte ont été cueillies à Osborne House, la villégiature sur l’île de White de ses parents, le prince Albert et la reine Victoria. Cette dernière avait reçu un bouquet de myrte de la part de la grand-mère de son époux, lors d’une visite à Gotha en Allemagne. La même année – en 1845 – le couple royal achetait Osborne House et faisait planter un brin de ce bouquet contre les murs de la terrasse.

Lire aussi > Royal Wedding : Les plus belles tenues du mariage d’Eugenie d’York

160 ans se sont écoulés depuis le mariage de la princesse Victoria. Mais le myrte d’Osborne House existe toujours et refait parler de lui à chaque Royal Wedding. Une jolie tradition dans la famille royale britannique veut en effet que la mariée porte, lors de ses noces, des brins du myrte de l’ancien domaine de la reine Victoria, sur sa robe, dans ses cheveux ou dans son bouquet. Comme sa grand-mère la reine Elizabeth II en 1947 ou, plus près de nous, Kate Middleton et Meghan Markle, les épouses de ses cousins les princes William et Harry, la princesse Eugenie d’York a respecté cette habitude florale. Ce vendredi 12 octobre 2018, pour dire oui devant Dieu et les hommes à son fiancé Jack Brooksbank, la fille du prince Andrew tenait à la main un bouquet composé de muguet, de stephanotis, de chardons bleus, de roses blanches, de lierre et de brins de myrte d’Osborne House.

Lire aussi > Le secret très romantique caché derrière le voile de Meghan Markle

Au gré des alliances princières, cette tradition a gagné quelques autres cours européennes. La princesse Margaret de Connaught (l’une des petites-filles de la reine Victoria), qui a épousé en 1905 le futur roi Gustaf VI Adolf de Suède, a ramené un buisson de myrte dans ce pays et, depuis 1935, les jeunes mariées de la famille royale suédoise portent une branche de celui-ci dans leurs cheveux ou leur bouquet. La dernière à l’avoir fait était Sofia Hellqvist lorsqu’elle a épousé le prince Carl Philip, le fils du roi Carl XVI Gustaf et de la reine Silvia, le 13 juin 2015. Et il en est de même, par exemple, dans la famille royale de Danemark, la princesse Ingrid de Suède (la mère de la reine Margrethe II) ayant emporté une pousse de cet arbuste  suédois dans sa nouvelle patrie lorsqu’elle s’est mariée avec le prince héritier Frederik de Danemark, futur roi Frederik IX.

CIM Internet