« Je suis handicapée » : Selma Blair brise le silence sur sa sclérose en plaques

Selma Blair à la Fashion Week de New York, le 10 février 2018. | © ANGELA WEISS / AFP

People et royauté

En livrant son témoignage, l’actrice américaine Selma Blair espère « donner du courage » aux personnes qui, comme elle, sont atteintes de sclérose en plaques.

 

L’actrice américaine Selma Blair a été saluée pour avoir osé dévoiler son combat contre la sclérose en plaques. Car c’est sur Instagram que la star de 46 ans a choisi de témoigner. Officiellement diagnostiquée de la maladie le 16 août dernier, l’actrice raconte comment les symptômes sont apparus il y a déjà des années.

« Je suis handicapée. Il m’arrive de tomber et de faire tomber des choses. Ma mémoire est floue », écrit-elle. « Je ressens les symptômes depuis des années mais je ne les avais jamais pris au sérieux jusqu’à aujourd’hui. Je suis peut-être atteinte de cette maladie incurable depuis 15 ans mais désormais je suis soulagée de le savoir. Et de le partager. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

I was in this wardrobe fitting two days ago. And I am in the deepest gratitude. So profound, it is, I have decided to share. The brilliant costumer #Allisaswanson not only designs the pieces #harperglass will wear on this new #Netflix show , but she carefully gets my legs in my pants, pulls my tops over my head, buttons my coats and offers her shoulder to steady myself. I have #multiplesclerosis . I am in an exacerbation. By the grace of the lord, and will power and the understanding producers at Netflix , I have a job. A wonderful job. I am disabled. I fall sometimes. I drop things. My memory is foggy. And my left side is asking for directions from a broken gps. But we are doing it . And I laugh and I don’t know exactly what I will do precisely but I will do my best. Since my diagnosis at ten thirty pm on The night of August 16, I have had love and support from my friends , especially @jaime_king @sarahmgellar @realfreddieprinze @tarasubkoff @noah.d.newman . My producers #noreenhalpern who assured me that everyone has something. #chrisregina #aaronmartin and every crew member… thank you. I am in the thick of it but I hope to give some hope to others. And even to myself. You can’t get help unless you ask. It can be overwhelming in the beginning. You want to sleep. You always want to sleep. So I don’t have answers. You see, I want to sleep. But I am a forthcoming person and I want my life to be full somehow. I want to play with my son again. I want to walk down the street and ride my horse. I have MS and I am ok. But if you see me , dropping crap all over the street, feel free to help me pick it up. It takes a whole day for me alone. Thank you and may we all know good days amongst the challenges. And the biggest thanks to @elizberkley who forced me to see her brother #drjasonberkley who gave me this diagnosis after finding lesions on that mri. I have had symptoms for years but was never taken seriously until I fell down in front of him trying to sort out what I thought was a pinched nerve. I have probably had this incurable disease for 15 years at least. And I am relieved to at least know. And share. 🖤 my instagram family… you know who you are.

Une publication partagée par Selma Blair (@selmablair) le

« J’ai la sclérose en plaques et je vais bien »

L’actrice à l’affiche de la série Another Life, diffusée sur Netflix, raconte comment l’aide précieuse de sa costumière Allisa Swanson l’a poussée à se confier sa maladie. « La brillante Allisa Swanson ne conçoit pas seulement mes costumes, elle m’aide aussi à enfiler mes jambes dans mon pantalon, à ôter mon haut, à boutonner ma veste et elle me tient par l’épaule », raconte-t-elle.

Si vous me voyez en train de faire tomber quelque chose dans la rue, n’hésitez pas à m’aider à le ramasser. Toute seule, cela me prend une journée.

En livrant son témoignage, Selma Blair espère « donner du courage aux autres et à elle-même ». « Vous ne pouvez obtenir de l’aide que si vous en demandez. (…) Je veux que ma vie soit épanouie d’une manière ou d’une autre. Je veux jouer à nouveau avec mon fils. Je veux marcher dans la rue et monter mon cheval. J’ai la sclérose en plaques et je vais bien »

Lire aussi > Cœur de Pirate se confie sur sa dysmorphie corporelle

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune qui affecte le système nerveux central. Si à l’heure actuelle, il n’existe pas encore de traitement curatif, les symptômes peuvent toutefois être canalisés par certains médicaments ou autres thérapies. La maladie touche près de 15 000 personnes en Belgique.

CIM Internet