Comment Meghan Markle a immédiatement charmé les Néo-Zélandais [VIDÉO]

Comment Meghan Markle a immédiatement charmé les Néo-Zélandais [VIDÉO]

Meghan Markle

Fervente féministe, Meghan Markle a félicité la Nouvelle-Zélande pour son avance sur les droits des femmes. | © Marty MELVILLE / POOL / AFP

People et royauté

Lors de son premier discours à Wellington, la Duchesse de Sussex s’est adressée en maori à ses interlocuteurs. 

La règle de base d’un bon discours : une entrée percutante. Un principe que Meghan Markle a sû appliquer à la lettre lors de sa première oraison dans le pays du kiwi. Une fois installée devant l’estrade, celle-ci a prononcé les mots « Tēnā koutou katoa », signifiant « bonjour à tous » en maori, suscitant de chaleureux applaudissements. Si la prononciation n’était pas parfaite, le geste délicat a été très apprécié par les Néo-Zélandais qui apprennent le langage en masse. D’après The Guardian, les médias locaux ont tous mentionné l’utilisation du langage en parlant du discours de la Duchesse. Le chef de file de l’opposition a même qualifié le couple royal de « charmant » avec les « pieds sur terre ». Plus tôt dans la journée, Harry et Meghan avaient célébré plusieurs traditions maories : ils ont assisté à un haka, fait un « hongi » avec des anciens (durant le quel ils ont salué en touchant le nez et échangeant le souffle) ainsi que le pōwhiri (une cérémonie de bienvenue formelle). 

Lire aussi > Une ministre écologiste néo-zélandaise se rend à son accouchement à vélo

Discours féministe

Fervente féministe, Meghan Markle a également dans son discours félicité la Nouvelle-Zélande pour son avance sur les droits des femmes. C’est en effet le premier pays à avoir donné le droit de vote aux femmes, il y a exactement 125 ans : « Alors, bravo à la Nouvelle-Zélande pour avoir défendu ce droit il y a 125 ans… nous tenons tous à vous remercier », a-t-elle déclaré. Plus récemment, le gouvernement s’est illustré pour sa combativité, illustrée avec des dirigeantes particulièrement progressistes : la ministre des Femmes et adjointe aux Transports néo-zélandaise, Julie Anne Genter s’est rendue à son accouchement à vélo. La Première ministre Jacinda Ardern – seconde femme au monde à accoucher en étant au pouvoir – a emmené son nourrisson à l’Assemblée générale des Nations unies.

Lire aussi > ONU : La Première ministre néo-zélandaise vient à l’Assemblée générale avec son nourrisson ! 

Enfin, Meghan a prononcé une citation de la suffragette de Liverpool Kate Sheppard, qui a déménagé en Nouvelle-Zélande dans les années 20 et figure sur le billet de 10 $ : « Tout ce qui sépare sur base de la race, de la classe, de la croyance ou du sexe est inhumain et doit être vaincu« . Le pays était le dernier arrêt d’une tournée qui a également mené le couple aux Fidgi’s, en Australie et Tonga. Un final réussi !

CIM Internet