Paris Match Belgique

Harcèlement sexuel : Cinq nouveaux témoignages accablent Luc Besson

Luc Besson

Ces récits s'ajoutent à quatre autres témoignages recueillis par Mediapart dans une enquête sur Luc Besson publiée en juillet. | © Patrick Seeger/dpa

People et royauté

Cinq nouvelles femmes ont témoigné auprès du site français d’informations Mediapart de gestes déplacés voire d’agressions sexuelles de la part du réalisateur Luc Besson, après une plainte pour viol déposée par une actrice en mai et d’autres témoignages publiés par le média français en juillet.

 

Deux anciennes employées d’Europacorp, la société de production de Luc Besson, deux anciennes étudiantes de l’école de la Cité du cinéma, fondée par le cinéaste, et une ex-mannequin témoignent auprès du site de comportements inappropriés de la part du réalisateur, allant pour l’une d’entre elles jusqu’à des relations sexuelles non consenties, qui se seraient déroulés entre 1995 et 2016.

Lire aussi > Luc Besson visé par de nouvelles accusations de violences sexuelles

Relations non consenties

Parmi ces nouveaux témoignages, figure celui d’une ancienne assistante du réalisateur. Elle a affirmé à Mediapart avoir subi de la part du cinéaste dans les années 2000 trois relations sexuelles non consenties dans des hôtels parisiens, ainsi que des gestes et comportements inappropriés. L’ex-mannequin Karine Isambert, seule à témoigner de façon non anonyme, a raconté que lors d’une rencontre avec Luc Besson en 1995, alors qu’elle rêvait d’être comédienne, celui-ci l’aurait notamment « attrapée par le haut de la fesse pour la presser contre lui assez fort, en lui faisant la bise ».

Selon Mediapart, une ancienne étudiante de l’école de la Cité du cinéma a quant à elle témoigné auprès de la police mi-juillet, pour dénoncer des faits qu’elle considère comme du « harcèlement sexuel ». Ceux-ci se seraient déroulés en janvier 2016. Le cinéaste l’aurait notamment fait « asseoir sur ses genoux » et l’aurait « embrassée dans le cou » à plusieurs reprises, selon son témoignage. Ces récits s’ajoutent à quatre autres témoignages recueillis par Mediapart dans une enquête sur Luc Besson publiée en juillet.

Avec Belga 

CIM Internet