Paris Match Belgique

La lettre assassine de Catherine Deneuve à Laurent Delahousse

« Superficiel et morbide à souhait », « enterrement de première classe », « indigne »... L'actrice n'a pas mâché ses mots. | © Belga

People et royauté

Mécontente du numéro de « Un jour, un destin » qui lui était consacré, Catherine Deneuve a adressé une lettre ouverte cinglante à Laurent Delahousse dans Télérama.

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

« Superficiel et morbide à souhait », « enterrement de première classe », « indigne »…

Catherine Deneuve n’a pas mâché ses mots à l’égard du numéro d’«Un jour, un destin» qui lui était consacré, intitulé « Catherine Deneuve, la discrète : Des Demoiselles de Rochefort à Indochine » et diffusé le 25 novembre dernier sur France 2. Elle a tenu à exprimer son mécontentement dans une lettre ouverte adressée à Laurent Delahousse et publiée dans Télérama.

La comédienne de 75 ans reproche notamment au documentaire d’avoir beaucoup évoqué sa vie privée et amoureuse qu’elle a toujours voulu protéger. Elle se moque aussi du choix des personnes invitées à témoigner. « Des personnes que je n’ai pas vues depuis plusieurs décennies et qui me connaissent à peine », affirme-t-elle.

Lire aussi > Le tweet parfait de J.K Rowling après le clash entre Trump et CNN

Elle poursuit : « C’est le mélange de fiction et de documents réels qui me semblent le plus navrant », expliquant qu’elle considérait qu’«Un jour, un destin» était allé trop loin en reconstituant le décès de sa sœur Françoise dans un accident de voiture en 1967. « Et un plan que je ne peux vous pardonner : une main sur le contact d’une voiture dans laquelle ma sœur va s’exploser quelques minutes plus tard. Suivi des images vraies de l’accident. C’est indigne », dénonce-t-elle avant de s’adresser au présentateur de l’émission : « Vous l’avez produit, ce film, visionné et commenté, cela me sera toujours insupportable ».

Concernant une suite à ce numéro qui serait en préparation, l’actrice des Parapluies de Cherbourg lance un appel à Laurent Delahousse : « Abstenez-vous ».

CIM Internet