Paris Match Belgique

« Ça a gâché le show » : Les excuses de Sylvie Tellier après le « gros couac en coulisses » de Miss France

sylvie tellier miss france

Sylvie Tellier avec les Miss à la mairie de Lille, le 2 décembre 2018. | © PHOTO STEPHANE MORTAGNE LA VOIX DU NORD

People et royauté

Le soir de l’élection Miss France 2019, deux candidates ont été filmées en plein direct alors qu’elles étaient en train de se changer en coulisses.

 

L’affaire continue de faire jaser. Samedi 15 décembre, lors du grand concours Miss France 2019, TF1 a diffusé des images filmées depuis les vestiaires des candidates, histoire de ne rater aucun moment du show annuel visionné par près de huit millions de spectateurs. Vers 21 heures, pendant que Sylvie Tellier interviewait deux candidates sur le plateau, d’autres ont été surprises par des caméras indiscrètes lorsqu’elles étaient en train de changer de tenue.

Sans savoir qu’elles passaient à l’antenne, deux Miss dont Carla Bonesso (Miss Aquitaine) ont ainsi été aperçues à l’écran la poitrine entièrement dénudée. Une scène qui a surpris les téléspectateurs autant que les internautes et qui place désormais la première chaîne de France dans le viseur du CSA.

Intimité dévoilée

« C’était un accident », a aussitôt répondu Carlo Bonessa sur son compte Instagram pour répondre aux nombreux commentaires dont elle faisait l’objet. « Malgré ça, TF1 n’a pas su gérer ses caméras, ce n’était pas du tout professionnel », a-t-elle cependant ajouté, précisant que l’affaire « lui passait au-dessus ». Face au torrent de critiques, questionnant la probabilité qu’un incident de la sorte survienne lors d’une cérémonie aussi importante, le réalisateur de l’émission Franck Broqua s’était expliqué à TVMag, indiquant que « cette année, nous avons voulu être dans les coulisses du show pour être au plus près de la préparation des candidates » et que lors des répétitions, un cadreur était dans les loges et que « tout s’était bien passé ». Mais le soir du show, « au moment où je contrôle son plan avant de le passer à l’antenne, je vois qu’il est bousculé par quelqu’un donc j’attends. Puis on me signale que je peux ‘spliter’ l’écran et le diffuser. Mais entre temps, le cadreur s’est déplacé et a élargi son plan, ce qui a fait qu’on a vu l’ensemble de la loge », a-t-il confié, évoquant un « regrettable accident du direct ».

Lire aussi > Vaimalama Chaves, Miss France 2019 : « Mon physique d’adolescente n’était pas celui d’une miss »

De son côté, la directrice générale de la société Miss France s’est également exprimé sur un sujet qui continue de faire couler de l’encre. Lundi, sur le plateau du journal de Jean-Pierre Pernault, la Miss France 2002 a tenu à s’excuser « auprès de la production, auprès des candidates dont l’intimité a été dévoilée ». « Ça n’aurait pas dû se passer. C’est une grosse erreur de notre part, et ça a un peu gâché ce show », a-t-elle ajouté.

 

View this post on Instagram

 

À tout de suite au JT de 13h de @tf1 @missfranceoff @vaimalamachavesoff stylisme @paulka

A post shared by Sylvie Tellier (@sylvietellier) on

TF1 sanctionné ?

Le plan, qui n’a duré que quelques secondes, aura néanmoins suffi à susciter un vif débat. Au point que Christine Kelly, membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), a estimé que cette séquence relevait d’une « non maîtrise de l’antenne » et que « TF1 pouvait être attaqué par le CSA », rapporte ce mardi RTL info. Une sanction potentielle face à laquelle certaines personnalités médiatiques risquent d’exprimer leur désaccord… Même Cyril Hanouna qui, toujours selon RTL, a déclaré : « Les erreurs, ça arrive à tout le monde. Moi je ne suis pas du tout pour la sanction ».

CIM Internet