Paris Match Belgique

Johnny Depp fragile et ému : « merci pour votre soutien »

Johnny Depp © KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

People et royauté

L’ex-mari de Vanessa Paradis a livré un discours touchant à la 43ème cérémonie des People’s Choice Awards qui récompensent les artistes qui ont le mieux « servi » la culture populaire durant l’année écoulée. L’occasion de tourner la page d’une année particulièrement noire pour l’acteur?

Alors que Jada Pinkett Smith annonce avec une émotion palpable le nom de Johnny Depp pour le prix de la meilleure icône cinématographique, l’acteur esquisse un sourire discret par pudeur mais aussi parce qu’il n’a plus l’habitude des lumières. Enfin… Pas de ce type. Johnny Depp vient de passer une année 2016 pour le moins tumultueuse. L’acteur fétiche de Tim Burton sort d’un divorce ultra-médiatisé. Des mois de batailles juridiques et médiatiques pendant lesquels il a été notamment accusé de battre son ex-femme, Amber Heard.

Un discours émouvant

Alors qu’il a signé les fameux papiers de rupture il y a quelques jours, Johnny Depp est remonté sur scène et a choisi d’adresser un message tout particulier à ses fans et ses proches. «Je suis venu pour une raison ce soir: pour vous, les gens qui sont restés à mes côtés que les moments soient difficiles ou joyeux. Je vous remercie. Vous m’avez invité gracieusement ce soir et j’apprécie énormément. Vous n’avez aucune idée d’à quel point j’apprécie cette invitation. J’étais profondément touché par la gentillesse, par la reconnaissance et les voeux de rétablissement que vous avez adressé à ma famille et moi-même. C’est pour ça qu’être ici veut dire beaucoup pour moi. Devant vous, je vous dis « merci ». J’avais véritablement besoin de vous remercier», dit-il d’une voix à la fois grave et fragile.

Au cours de son discours, Johnny Depp a été interrompu à plusieurs reprises par des fans et des amis qui lui criaient: «On t’aime Johnny!» Des déclarations d’amour qui n’ont cessé jusqu’à ce que l’acteur quitte la scène comme revigoré par cet échange de tendres mots.

Article originellement publié sur parismatch-france

par Clémence Forsans

CIM Internet