Paris Match Belgique

Kevin Spacey sort (enfin) de son silence et adresse un message délirant à ses fans

kevin spacey

Kevin Spacey, aka Frank Underwood dans House of Cards. | © Netflix

People et royauté

L’acteur de House of Cards a partagé une étrange vidéo où il s’adresse à ses fans pour la première fois depuis le scandale sexuel dont il fait l’objet.

 

Depuis que les plaintes pour agression sexuelle s’abattent sur lui, soit un peu plus d’un an, on se demandait quand Kevin Spacey finirait par parler. C’est finalement le soir du réveillon de Noël – lorsqu’on apprend qu’il va être inculpé pour agression sexuelle sur un adolescent – que l’acteur a décidé de répondre aux nombreuses accusations dont il fait l’objet. Et de façon plutôt inattendue.

« Let me be Frank »

Affublé d’un tablier de Noël, c’est sous les traits de Frank Underwood (son personnage dans la série House of Cards) que l’acteur se met en scène face caméra pour s’adresser à ses fans. “Je sais ce que vous voulez, vous voulez mon retour”, déclare-t-il dans une vidéo diffusée sur YouTube et partagée sur ses comptes Facebook et Twitter. Dans son message intitulé « Let me be Frank » (comprenez le jeu de mots « Laissez-moi être Frank » / « Laissez-moi être franc), l’acteur américain revient sur les accusations d’abus sexuels dont il fait l’objet depuis plusieurs mois, ainsi que sur la mort de son personnage culte de la série créée par David Finscher.

Lire aussi > Robin Wright : « Kevin Spacey mérite une seconde chance »

“Bien sûr, ils ont essayé de nous séparer mais ce que nous avons est trop fort, trop puissant », commence-t-il. « Après tout, nous avons tout partagé vous et moi. Je vous ai dit mes secrets les plus profonds et les plus sombres. Je vous ai montré exactement de quoi les gens sont capables. Je vous ai choqué avec mon honnêteté. La plupart du temps, je vous ai mis au défi et vous ai fait réfléchir. Et vous m’avez fait confiance, même si vous saviez que vous n’auriez pas dû. Donc, nous n’avons pas fini, peu importe ce qu’ils disent. Et puis je sais ce que vous voulez. Vous voulez que je revienne”, traduit le Huffington Post.

Double jeu

Sous ses airs et son intonation de président des États-Unis, l’acteur de 59 ans poursuit : “Bien sûr, certains ont tout cru et attendaient avec impatience de m’entendre avouer. Ils meurent d’envie de me faire déclarer que tout ce qui est dit est vrai et que j’ai eu ce que je méritais. Cela ne serait-il pas facile ? Si c’était si simple. Seuls vous et moi savons que ce n’est jamais aussi simple, ni en politique, ni dans la vie. Mais vous ne croiriez pas le pire sans preuves le feriez-vous ? Vous ne jugeriez pas sans faits, n’est-ce pas ? L’avez-vous fait ? Non pas vous. Vous êtes plus intelligent que ça”. Des propos quasi schizophréniques qui évoquent autant l’histoire de Frank Underwood que le scandale sexuel dans lequel l’acteur est englué. “Je vais payer pour ce que j’ai fait, mais certainement pas pour ce ne que je n’ai pas fait”, conclut-il avant d’ajouter que l’avenir de son personnage n’avait pas encore été scellé. « Car maintenant que j’y pense, vous ne m’avez jamais réellement vu mourir », déclare-t-il avant de remettre à son doigt la bague chevalière emblématique qu’il porte dans la série.

Lire aussi > Comment le licenciement de Kevin Spacey a coûté des millions à Netflix

Visionné près d’un million de fois sur Facebook et bientôt 4 millions de fois sur YouTube, le message de Kevin Spacey tomberait-il à pic ? Selon le Boston Globe, l’acteur multi-oscarisé, qui a été accusé par plusieurs hommes d’agressions sexuelles depuis le début du mouvement #MeToo et a été banni d’Hollywood, sera formellement inculpé le 7 janvier, a-t-on appris ce lundi 24 décembre, après qu’une plainte criminelle contre lui eut été validée par un juge local.

CIM Internet