Le coup de gueule de Diane Kruger après une photo volée de son bébé

Le coup de gueule de Diane Kruger après une photo volée de son bébé

diane kruger

Diane Kruger, en décembre 2018. | © Angela Weiss / AFP

People et royauté

Avec son compagnon Norman Reedus, l’actrice Diane Kruger n’hésite pas à montrer les crocs pour protéger sa fille.

 

Depuis qu’elle est tombée enceinte de son premier enfant, Diane Kruger l’a fait comprendre au monde entier : elle ne souhaite pas exposer son bébé. Après avoir laissé planer le doute sur sa grossesse et attendu quelques temps avant de confirmer la naissance de sa fille, l’actrice de 42 ans doit désormais affronter les paparazzis avides de découvrir (et dévoiler) le minois du nourrisson.

Malgré sa prudence et sa discrétion, la compagne de Norman Reedus (The Walking Dead) s’est fait récemment photographier à son insu avec sa fille dans les bras. De quoi faire sortir l’actrice de ses gonds avant d’adresser un message de mise au point aux principaux intéressés.

Sans consentement

« Chers fans, chers non fans, chers paparazzis et tout ceux qui ont une conscience. Ma fille et moi avons été prises en photo par des paparazzis. Ces clichés pris sans notre consentement, exposent un bébé vulnérable et innocent », écrit-elle en légende de la photo retouchée afin de masquer le visage de son enfant. « Nous comprenons que certaines personnes veulent voir à quoi ressemble notre fille. Mais en tant que parents, nous voulons lui permettre de grandir en toute confidentialité et sécurité. Norman Reedus et moi-même vous demandons gentiment de ne pas reposter ces photos et de nous aider à atteindre cet objectif. Pour ceux qui les auraient déjà publiées, merci de les retirer. »

Lire aussi > La tendre déclaration de Diane Kruger à son compagnon Norman Reedus

Et afin de protéger un maximum leur progéniture, Diane Kruger et Norman Reedus ont fait le choix de ne pas dévoiler le prénom ni l’âge de leur fille. Une décision qu’elle justifie en conclusion de son message : « Occupez-vous de vos affaires. Nous sommes comme n’importe quels parents qui souhaitent le meilleur pour leur enfant. Merci de votre soutien ».

CIM Internet