Céline Dion, émue aux larmes par le défilé Valentino [VIDÉOS]

Céline Dion, émue aux larmes par le défilé Valentino [VIDÉOS]

céline dion fashion week larmes

La chanteuse à la Fashion Week parisienne, accompagnée par le danseur espagnol Pepe Munoz. | © FRANCOIS GUILLOT / AFP.

People et royauté

Actuellement à Paris pour la Fashion Week haute couture, Céline Dion assistait mercredi 23 janvier au défilé de la maison Valentino. Un show magnifique, qui l’a particulièrement touchée.

 

D’après un article Paris Match France de M.H.

À Paris depuis le début de la semaine, Céline Dion écume les défilés haute couture avec son ami et danseur Pepe Munoz. La chanteuse a commencé son marathon mode mardi avec le show du couturier français Alexandre Vauthier et celui de la maison italienne Armani. Après une bonne nuit de sommeil, elle s’est rendue le lendemain à la présentation de la collection du Néerlandais Ronald Van Der Kemp, vêtue d’un somptueux tailleur argenté à épaulettes. Enfin, pour finir la journée en beauté, la diva canadienne a assisté au défilé Valentino afin d’admirer les créations du directeur artistique de la maison, Pierpaolo Piccioli.

Lire aussi > Céline Dion de retour en France dans une étonnante tenue

Habillée d’un ensemble beige et taupe, Céline Dion s’est installée, comme à son habitude, au premier rang. Émerveillée par cette nouvelle collection vaporeuse et colorée, véritable ode à la beauté féminine, la chanteuse, qui s’est toujours montrée très sensible, n’a pas pu retenir ses larmes. Touchée en plein cœur par le spectacle qui se déroulait sous ses yeux, elle a passé la soirée à essuyer ses pleurs à l’aide d’un mouchoir blanc.

Lire aussi > Céline Dion accusée de satanisme par un prêtre

À la fin du défilé, l’interprète de « My Heart Will Go On » a pris le temps d’aller en backstage pour saluer en personne les mannequins. Encore très émue, comme en témoignent les images de notre journaliste présente sur place Elisabeth Lazaroo, la star de 50 ans s’est adonnée à une séance de selfies improvisée. Toujours les larmes aux yeux.

CIM Internet