Jussie Smollett revient sur son agression raciste et homophobe : « Je suis le Tupac gay »

Jussie Smollett revient sur son agression raciste et homophobe : « Je suis le Tupac gay »

jussie smollett

Jussie Smollett, le 9 avril 2018. | © ANGELA WEISS / AFP

People et royauté

Victime d’une agression raciste et homophobe dans la nuit du mardi 29 janvier, la star d’Empire Jussie Smollett est remonté sur scène. L’occasion pour lui de revenir sur ce terrible événement et de rassurer ses fans.

Malgré l’agression dont il a été victime il y a près d’une semaine à Chicago, Jussie Smollett ne voulait pas rater ce moment. Samedi 2 février, le chanteur américain, qui joue également dans la série Empire, est remonté sur scène pour un concert au Troubadour, à Los Angeles. Dans les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux, on peut voir la star, visiblement émue, rassurer ses fans et évoquer ce terrible incident.

« J’ai eu des hématomes mais mes os n’ont pas été fêlés ou brisés. J’ai été voir un médecin immédiatement, mais je n’ai pas été hospitalisé », confie-t-il. « Les médecins de Chicago et de Los Angeles m’ont tous les deux autorisé à monter sur scène ce soir et m’ont conseillé de prendre soin de moi. Et surtout, sachez que j’ai riposté ! » ajoute-t-il avant de plaisanter : « Je suis le Tupac gay »

Lire aussi > Jussie Smollett, star de la série Empire, victime d’une agression raciste et homophobe

Pour le magazine Essence, cité par les Inrocks, l’interprète de Jamal Lyon avait déjà brisé le silence sur son agression homophobe et raciste, le vendredi 1 février : « Laissez moi tout d’abord dire que je vais bien. Mon corps est fort, mais mon âme est plus forte. Mais plus important encore, je veux vous dire merci. Cette vague d’amour et de soutien de la part de mes proches et de ma communauté signifie plus pour moi que je ne pourrais jamais le dire avec des mots », a d’abord remercié Jussie Smollett via le magazine américain. Son agression avait provoqué une vive émotion et déclenché un torrent de réactions sur les réseaux sociaux, de la part de fans mais aussi de célébrités et politiciens. « Malgré mes frustrations et mon inquiétude face à certaines inexactitudes et mauvaises représentations qui ont été partagées, je continue de croire que justice sera rendue ». 

L’amour avant tout

« Ce genre d’attaques lâches touche quotidiennement mes sœurs, mes frères, et ma fratrie non-binaire. Je ne suis pas et ne devrais pas être considéré comme un incident isolé. Nous aurons une conversation à ce sujet bientôt et je parlerai alors de tous les détails de cette agression horrible, mais j’ai besoin d’un peu de temps pour digérer tout ça. Plus important encore, en période de traumatisme, de chagrin et de douleur ressort une certaine responsabilité de faire passer l’amour avant tout. C’est la seule chose que je sais avec certitude. Et on ne pourra pas me l’enlever, même avec des coups ».

Âgé de 36 ans, Jussie Smollett marchait dans les rues du centre-ville de Chicago aux alentours de 2 heures du matin lorsque deux individus l’ont approché, lui criant des « insultes racistes et homophobes ». Il a ensuite été frappé par ces deux assaillants qui ont déversé sur lui « une substance chimique inconnue », a précisé la police qui a ouvert une enquête. « À un moment donné, l’un d’eux a enroulé une corde autour du cou de la victime ».

CIM Internet