Paris Match Belgique

Le cardinal Danneels est décédé

Cardinal Danneels

Il était âgé de 85 ans. | © Belga

People et royauté

Le cardinal Godfried Danneels est décédé ce jeudi 14 mars à l’âge de 85 ans.

Le cardinal Godfried Danneels, archevêque émérite de Malines-Bruxelles, est décédé chez lui jeudi à Malines à l’âge de 85 ans, a annoncé ce jeudi 14 mars le cardinal Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles. Né à Kanegem, le 4 juin 1933, le cardinal Danneels sera enterré à la cathédrale Saint-Rombaut de Malines à une date qui doit encore être communiquée.

Lire aussi > Un cardinal belge réfléchit à un mariage alternatif pour les homosexuels

« Notre reconnaissance à l’égard du cardinal Danneels est très grande », indique le cardinal De Kesel dans un communiqué relayé par la Conférence épiscopale. « Pendant de nombreuses années, il a guidé l’Église, tel un vrai pasteur, à un moment où l’Église et la société connaissaient des changements fondamentaux. Son rayonnement, tant dans notre pays que dans l’Église universelle, s’est accru au fil du temps. Par sa parole d’une inspiration tellement cordiale, qu’elle soit dite ou écrite, il nous a toujours conduits à la source d’une main très douce. Il a aussi connu des épreuves. À la fin de sa vie, il était affaibli et épuisé. Nous nous souvenons de lui avec reconnaissance, qu’il repose maintenant dans la paix de Dieu ».

Le pape François envoie un télégramme de condoléances

Le pape François a adressé un télégramme de condoléances à Mgr De Kesel, primat de Belgique, à la suite de la mort du cardinal Danneels. Le site internet du Vatican consacre par ailleurs une attention particulière à l’ancien archevêque de Bruxelles-Malines. Le sommet de l’Eglise souligne que le cardinal Danneels avait porté sa voix dans les débats de société en Belgique, qu’il s’agisse du mariage homosexuel, des réfugiés, de l’avortement ou encore de l’euthanasie.

Ses missions pour Pax Christi en ex-Yougoslavie et au Soudan ont aussi été saluées. Quant aux affaires de pédophilie, le Vatican rappelle que l’ancien primat de Belgique avait mis sur pied une commission dans les années nonante pour accueillir les victimes et qu’il n’a jamais été inquiété par la justice, même après avoir été interrogé en 2010. « Le cardinal Danneels a servi l’Eglise avec un grand dévouement, non seulement au niveau de son évêché mais aussi de son pays et de plusieurs dicastères. Il était ouvert et faisait face aux défis auxquels est confrontée l’Eglise actuelle », a adressé le pape François à Mgr De Kesel.

Le cardinal décrit comme un homme solide par ses biographes

Un homme instruit et éloquent, sensible aux beautés de l’art…tel est le souvenir que gardera le sénateur N-VA Jan Becaus du cardinal Danneels décédé jeudi à l’âge de 85 ans. M. Becaus est l’auteur avec le journaliste de la Libre Belgique, Christian Laporte, d’un livre intitulé Godfried Danneels: Confidences d’un cardinal (2009). Pour son biographe Jürgen Mettepenningen, le défunt prélat était un « monument », la « marque puissante » de l’Eglise catholique en Belgique et « un diplomate de premier rang », vu de l’étranger.

« Godfried Danneels aimait employer la métaphore et la comparaison percutantes dans ses propos, ce qui lui garantissait l’oreille de ses interlocuteurs. Mais il restait souvent imperturbable, ce qui lui avait valu le surnom de ‘sphinx' », explique Jan Becaus. « On pouvait lui poser toutes les questions mais il ne fallait pas s’attendre à ce qu’il livre nécessairement le fonds de sa pensée. Ce qui faisait de lui sans doute aussi un bon diplomate. L’Histoire dira quelle a été son influence pour l’Eglise mais il est certain que son opinion était écoutée au Vatican ».

« L’affirmation selon laquelle il avait des convictions progressistes, je ne la partage pourtant pas », affirme cependant M. Becaus. « Je pense qu’il n’était pas du tout à convaincre sur le plan de l’avortement ou de l’euthanasie, malgré ce que certains prétendent. Il était très orthodoxe en ces matières et suivait loyalement la ligne imprimée par Rome ».

« Mais d’un autre côté, il avait de la compassion pour le caractère faillible de l’être humain. Il disait à ce sujet qu’il fallait être ‘sévère en chaire mais clément en confession’. Je pense que cette attitude le caractérisait bien ».
Jürgen Mettepenningen décrit aussi le cardinal Danneels comme un « homme sage » et un « grand leader spirituel ».

Avec Belga

 

Mots-clés:
décès Église cardinal
CIM Internet