Paris Match Belgique

Trois fan-clubs de Michael Jackson attaquent en justice les auteurs de Leaving Neverland

Les auteurs du documentaire, Robson Wade et James Safechuck, assignés devant le tribunal d'instance d'Orléans | © EPA/STR

People et royauté

Ils ont assigné devant le tribunal d’instance d’Orléans les auteurs américains d’un documentaire-choc sur Michael Jackson…

 

Hors d’eux qu’ils sont les fans du King of Pop… Ils les accusent d’« atteinte à la mémoire d’un mort », a-t-on appris vendredi auprès de leur avocat. Les associations Michael Jackson Community, MJ Street et On the line, « cherchent à discréditer les accusations de pédophilie. Ce qu’elles veulent, c’est une condamnation de principe », a expliqué Me Emmanuel Ludot, confirmant une information de RTL.

L’avocat a assigné les auteurs du documentaire, Robson Wade et James Safechuck, devant le tribunal d’instance d’Orléans le 4 juillet à 09h00. L’assignation est partie jeudi par voie d’huissier vers la Californie, selon l’avocat.
Évoquant un « véritable lynchage », Me Ludot estime que les auteurs du documentaire « se sont livrés à une atteinte grave et caractérisée à la mémoire d’un mort », selon le texte de l’assignation.

Diffusé début mars sur la chaîne américaine HBO, le documentaire « Leaving Neverland » d’une durée de quatre heures donne la parole à deux hommes qui évoquent des abus sexuels subis de la part du chanteur pendant des années, alors qu’ils étaient mineurs.

Deux camps s’affrontent

Depuis l’annonce de la réalisation et de la diffusion d’un tel documentaire les réactions fusent. Les uns parlant de leur grand malaise devant les témoignages glaçants des anciens enfants amis de la star américaine. Les autres dénoncent surtout une affaire d’intérêt cupide et de gros sous…

Beaucoup affirment que le documentaire prouve la véracité des allégations qui entourent Michael Jackson depuis des décennies, tandis que d’autres protègent dur comme fer l’héritage de l’artiste décédé en 2009. Sur les réseaux sociaux, ces derniers, même s’ils n’ont pas encore vu le documentaire controversé, crient haut et fort l’innocence de leur chanteur favori. Moins de 24 heures après sa publication, la bande-annonce récoltait déjà plus de 3 000 dislikes et de nombreux commentaires haineux.

Lire aussi > « C’est un impédophile » : Le coup de gueule de Yann Moix face aux accusations contre Michael Jackson

Les Jackson scandalisés !

Près de 10 ans après sa mort, la famille de Michael Jackson dénonçait au mois de janvier dernier avec force le documentaire qui donne la parole à deux hommes qui disent avoir été victimes d’agressions sexuelles de la part du chanteur durant leur enfance.

La famille de Michael Jackson a qualifié « lynchage public » les réactions scandalisées ayant suivi la diffusion au festival Sundance du documentaire relançant les accusations d’agressions sexuelles contre le chanteur. La famille avait jugé début janvier « scandaleux et pathétique » ce film signé Dan Reed.

Par ailleurs, les ayants droit de Michael Jackson ont entamé des poursuites contre la chaîne de télévision HBO qui a diffusé le documentaire. La plainte de 53 pages, déposée auprès d’un tribunal de Los Angeles, accuse notamment HBO de violer un accord de « non-dénigrement » qu’elle aurait signé en 1992, du vivant du Roi de la Pop, et réclame jusqu’à 100 millions de dollars de dommages et intérêts.

Avec Belga

CIM Internet