Paris Match Belgique

Sam Smith confie sa non-binarité dans une vidéo sur Instagram

sam smith

Le chanteur en mai 2018. | © EFE / Alejandro Garcia.

People et royauté

Lors d’une interview avec son amie et actrice Jameela Jamil, l’artiste britannique Sam Smith, ouvertement homosexuel, a fait un second coming-out.

« Putain, mais c’est moi ! » C’est ainsi qu’a réagi Sam Smith en se renseignant sur l’un des sigles qui englobent les communautés LGBT+. Le chanteur se considérait jusqu’ici ouvertement comme gay. Il a fait un nouveau coming-out lors d’un direct Instagram sur le compte de l’actrice Jameela Jamil. Sam Smith a expliqué à l’actrice de The Good Place qu’il s’identifie désormais comme « genderqueer non-binaire ». Une identité de genre encore peu connue, qu’il a décrite.

Lire aussi > #MyTransBody : Les réseaux sociaux célèbrent la beauté des corps trans

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Protect @samsmith at all costs! Head to my IGTV to see this bloody beautiful, VERY candid interview from @samsmith A TOTAL HERO! @i_weigh ❤❤❤❤❤❤

Une publication partagée par Jameela Jamil (@jameelajamilofficial) le

« Le genre est un spectre »

« Non-binaire/genderqueer signifie que tu ne t’identifies à un genre, a-t-il précisé. Voilà comment cela fonctionne : je ne suis pas homme ou femme. Je pense que je flotte quelque part au milieu. Le genre est un spectre. » Le chanteur a choisi de conserver l’usage de pronoms masculins pour parler de lui.

Lire aussi > On vous présente « Q », la première voix artificielle non genrée

Sam Smith revient dans cette vidéo sur les questions qui l’ont parcouru dans la construction de son identité de genre. Et notamment l’éventualité qu’il soit transgenre. « J’ai toujours vécu un peu cette guerre dans mon corps et dans mon esprit… Je pense parfois comme une femme dans ma tête. Je me suis parfois assis là et je me demandais si je voulais changer de sexe. C’est quelque chose auquel je pense toujours, mais je ne pense pas que c’est ce que je veux. (…) J’ai toujours été très libre concernant ma réflexion sur la sexualité. J’ai essayé de changer cela dans mes pensées sur le genre… quand je bouge, quand j’ai des relations sexuelles avec des hommes, c’est très féminin. Je suis une femme à bien des égards, et c’est quelque chose que j’ai eu du mal à accepter. » C’est finalement donc la non-binarité qui correspond le plus à son ressenti intime.

CIM Internet