Quand La Toya Jackson accusait son frère Michael de pédophilie

Quand La Toya Jackson accusait son frère Michael de pédophilie

Jackson

De g. à d. : La Toya, Janet et Michaël Jackson

People et royauté

En 1993, La Toya Jackson dénonçait publiquement les supposés agissements de son frère Michael lors d’une interview pour MTV. A cette époque, le roi de la pop était cité pour la première fois dans une affaire de pédophilie.

Alors qu’il sera diffusé vendredi prochain sur RTL-TVI, Leaving Neverland, documentaire de Dan Reed donnant la parole à deux hommes qui accusent Michael Jackson de les avoir violés lorsqu’ils étaient enfants et adolescents, difficile de ne pas se rappeler les propos dérangeants tenus par La Toya Jackson il y a plus de 25 ans devant les caméras de télévision américaine.

Lire aussi > « Leaving Neverland » : Rencontre avec le réalisateur du dérangeant documentaire sur Michael Jackson

En décembre 1993, soit quelques mois après les premières accusations de pédophilie portées contre Michael Jackson par Jordan Chandler, un garçon de 13 ans que le roi de la pop avait pris sous son aile depuis plus d’un an, la sœur cadette de la star américaine se confiait auprès de MTV pour dénoncer ses agissements. « Je dois vous dire que c’est très difficile pour moi, que Michael est mon frère, que je l’aime beaucoup, mais je ne peux pas et je ne serai pas une collaboratrice silencieuse de ses crimes contre de jeunes enfants innocents. Et si je garde le silence, ça signifie que j’entretiens sa culpabilité et l’humiliation que ces enfants ressentent, et je pense que c’est mal », déclarait-elle alors.

Jackson
La Troya Jackson. ©Ole Spata/dpa

De nombreux chèques supposément signés pour acheter le silence de parents et d’enfants

Dans sa déclaration, La Toya Jackson assurait que plusieurs parents et enfants avaient été « achetés » par Michael Jackson avec la complicité de sa famille, dont sa mère Katherine. « J’ai vu des chèques qui ont été signés aux parents de ces enfants et j’ignore si ces enfants ont été achetés (…) mais j’ai vu ces chèques grâce à ma mère, elle me les a montrés et c’étaient des sommes colossales », avait-elle ajouté.

La Toya Jackson, qui était à cette époque en froid avec sa famille, avait également expliqué qu’il s’agissait de la « première fois » qu’elle parlait publiquement des actes pédophiles de son frère. « Je n’ai jamais voulu en parler, je n’ai jamais voulu rien en dire, mais je trouve que c’est triste car je suis moi-même une victime et ces enfants porteront des cicatrices pour le restant de leurs vies, et je ne veux plus voir de jeunes enfants innocents être affectés de cette façon. J’aime énormément Michael, mais je ressens encore plus de peine pour ces enfants parce que leur vie est détruite », avait-elle poursuivi.

« Mon père m’a sexuellement agressée »

Et de pointer du doigt les habitudes du roi de la pop, qui passait beaucoup de temps avec de jeunes garçons en privé. « Quel homme de 35 ans va emmener avec lui un petit garçon et le garder à ses côtés pendant 30 jours, puis s’intéresser à un autre garçon, l’emmener avec lui pendant cinq jours sans jamais quitter la chambre. Combien d’entre vous ont 35 ans ? Combien d’entre vous feraient ça ? J’aime mon frère mais tout ceci est mal, je ne veux pas voir ces enfants souffrir », avait-elle lancé.

Lire aussi > Le jour où Macaulay Culkin révélait un détail troublant sur Michael Jackson

La Toya Jackson avait continué sa déclaration en affirmant qu’elle avait été violée par leur père Joe Jackson au cours de son enfance. « On m’a fait du mal à moi aussi. Mon père m’a sexuellement agressée et je n’aime pas ça, je n’ai pas aimé ce que j’ai ressenti. Et jusqu’à aujourd’hui, je ne peux pas avoir de relation avec lui à cause de ça, je l’aime beaucoup mais c’est impossible. Peut-être qu’un jour j’arriverai à aller de l’avant et je serai alors capable d’avoir une relation avec lui, mais pour le moment c’est impossible et c’est ce que je ne veux pas voir se produire chez de jeunes enfants, parce que je sais ce qu’on ressent au plus profond de son coeur », avait-elle conclu.

Après cette interview explosive, la famille Jackson avait publiquement contre-attaqué en dénonçant les « mensonges » de La Toya Jackson, affirmant qu’elle était motivée par l’appât du gain. Quelques années plus tard, la principale intéressée s’était rétractée, disant que son ex-mari Jack Gordon l’avait forcée à faussement dénoncer Michael Jackson pour obtenir de l’argent. Au début des années 2000, elle était alors officiellement réconciliée avec sa famille et son frère.

Michael Jackson avait été blanchi en 1994 dans l’affaire l’opposant à la famille de Jordan Chandler. Le roi de la pop avait passé un accord financier à 24 millions de dollars avec celle-ci, clôturant définitivement l’enquête criminelle qui avait été ouverte.

CIM Internet