Affaire des pots-de-vin : La grosse erreur de Lori Loughlin, mauvaise stratège face aux procureurs

Affaire des pots-de-vin : La grosse erreur de Lori Loughlin, mauvaise stratège face aux procureurs

lori loughlin

Lori Loughlin, au tribunal de Boston le 3 avril 2019. | © Joseph Prezioso / AFP

People et royauté

Mardi, Lori Loughlin a été inculpée d’un second chef d’accusation dans l’affaire des pots-de-vin versés par de riches parents pour faciliter l’entrée de leurs enfants à l’université, ce qui renforce la probabilité d’une peine de prison ferme.

Lori Loughlin s’enfonce. Selon TMZ, l’actrice de 54 ans, déjà mise en examen le 13 mars dernier pour « association de malfaiteurs en vue de transférer frauduleusement des fonds », a effectivement été inculpée mardi d’un second chef d’accusation. Accusée d’avoir versé avec son mari Mossimo Giannulli 500 000 dollars à des intermédiaires pour acheter l’entrée de leurs filles Isabella (20 ans) et Olivia (19 ans) au sein de la prestigieuse Université de Californie du Sud (USC), la comédienne de La Fête à la maison avait refusé de passer un accord avec la justice en plaidant coupable, une issue qui aurait pu lui permettre de réduire considérablement sa peine. Selon la loi, un accord leur aurait permis de servir une peine allant de 18 à 24 mois de prison, certainement avec du sursis.

Lire aussi > Felicity Huffman et Lori Loughlin inculpées dans un scandale de pots de vin

Mais comme le révèlent nos confrères, les procureurs en charge du dossier sont aujourd’hui bien déterminés à faire tomber toutes les personnes impliquées qui refusent d’admettre leur responsabilité. Voyant que Lori Loughlin et Mossimo Giannulli ont passé leur tour sur un accord de plaidoyer, la justice a décidé d’ajouter un chef d’accusation pour blanchiment d’argent. Ils encourent désormais théoriquement 40 années d’emprisonnement. « Si Lori et son mari souhaitent maintenant négocier leur plaidoyer, au lieu d’une peine minimale de 2 à 2 ans et demi d’emprisonnement… les procureurs recommanderaient au juge une fourchette minimale de 5 à 6 ans de prison ferme », tempère TMZ.

Ils ne comprennent vraiment pas à quel point la situation est sérieuse.

Selon People, Lori Loughlin et son mari « n’étaient pas prêts à accepter » de plaider coupable pour le premier chef d’accusation. « Ils ne comprennent vraiment pas à quel point la situation est sérieuse. (…) Ils ont lancé les dés et c’est probablement un mauvais pari. Maintenant, ils sont dans une situation encore plus délicate qu’avant », a-t-on confié.

Parmi les 50 personnes impliquées dans cette affaire, seulement treize ont pour le moment accepté de plaider coupable, s’évitant ainsi un procès. L’actrice Felicity Huffman, qui est accusée d’avoir versé 15 000 dollars pour faciliter l’entrée de sa fille aînée dans une prestigieuse université, s’est distinguée en acceptant de passer un tel accord. Grâce à cela, le bureau du procureur a recommandé lundi une peine de prison correspondant au bas de la fourchette indicative, soit 4 mois au minimum. Le juge qui prononce la peine n’est toutefois pas tenu de suivre cette recommandation.

À noter que même si Lori Loughlin décidait de plaider coupable ultérieurement, la peine recommandée serait donc sans doute sensiblement supérieure à celle de Felicity Huffman, du fait du second chef d’accusation mais aussi des sommes en jeu qui ne sont pas les mêmes.

CIM Internet