Paris Match Belgique

Violences conjugales : le mari de Nicole Kidman « dévasté » par son rôle dans Big Little Lies

Le mari de l'actrice a eu beaucoup de mal à la voir rentrer du tournage couverte de bleus | © Belga

People et royauté

Dans la nouvelle série HBO «Big Little Lies» réalisée par le brillantissime canadien Jean-Marc Vallée, Nicole Kidman joue le rôle d’une mère de famille violentée par un époux dont la façade lisse de père et amant parfait en dupe plus d’un.

Basée sur un livre écrit par l’australienne Liane Moriarty, Big Little Lies promet une nouvelle ère dans la culture séries. Loin d’être une œuvre similaire à Desperate Housewives, comme certaines critiques ont pu le proclamer, on a affaire à une série intelligente dans laquelle sont abordés plusieurs sujets importants qui touchent un grand nombre de femmes. Dont la violence domestique.

Lire également : Des séries interactives bientôt sur Netflix ?

« Les gens veulent m’en parler »

Depuis qu’elle incarne le rôle de Céleste dans la série, de nombreux fans sont désireux d’échanger avec elle sur le sujet de la violence domestique. Nicole Kidman confie à l’édition américaine de Vogue que cette série marque un grand changement dans sa carrière : «Les gens veulent vraiment m’en parler et analyser. C’est une super réaction parce que généralement je joue dans des films d’art très avant-gardistes, dans des films inattendus ou alors des films qui divisent le public. Etre dans quelque chose d’aussi accessible et dont le thème est très actuel est très intéressant pour moi. (…) Les gens sont tristes et dérangés. Ils me disent qu’ils connaissent des gens, qu’ils ont entendu parler de gens qui ont traversé ce genre de choses. Ils veulent comprendre pourquoi. Ils veulent demander ce que Céleste pense et ressent».

A Lire : Casey Affleck : un Oscar qui ne plaît pas à tout le monde

Un rôle difficile à assumer

Ce rôle n’a pourtant pas été facile à assumer au quotidien. Son mari, Keith Urban, avec qui la star a récemment fêté ses dix ans de mariage, s’inquiétait de la voir rentrer le soir épuisée et couverte de bleus, le résultat des scènes violentes joués avec Alexander Skarsgard qui interprète le rôle de Perry, un mari à la fois très amoureux mais aussi très violent. Nicole Kidman confie : «Je rentrais parfois le soir et j’avais vraiment mal. Je devais prendre des antidouleurs parce qu’on me violentait physiquement. J’avais vraiment des bleus. A un moment, Keith m’a dit : « Je vais prendre une photo de ton dos parce qu’il est couvert de bleus immenses ». Il était dévasté de voir ça mais il disait aussi “J’ai une femme artiste”. Il sait comment je travaille, moi, je ne m’en rends pas compte la plupart du temps».

CIM Internet