Paris Match Belgique

Élisabeth II a-t-elle trollé Trump avec ses bijoux ? Twitter en est convaincu

elisabeth II bijoux trump

La tiare de la reine cache-t-elle un message codé à destination du président américain ? | © Alastair Grant / AFP.

People et royauté

Les twittos en sont convaincus : lors du dîner de gala organisé pour la venue du milliardaire, la reine d’Angleterre s’est subtilement moquée de Donald Trump à travers les bijoux qu’elle portait.

Ce lundi soir, à Buckingham Palace, se tenait le traditionnel banquet accompagnant la visite du président américain Donald Trump. Au-delà du protocole, des règles de bienséance et de l’atmosphère toujours très coincée de ce type d’événements, les utilisateurs de Twitter ont remarqué quelques petits détails qui laissent songeurs. En cause : les bijoux choisis par Sa Majesté la reine, qui ne seraient autres que de subtils messages codés, et moqueurs, à destination du milliardaire.

Lire aussi > La reine Elizabeth II enfreint le protocole et elle a de bonnes raisons

Des rubis qui protègent de la « maladie » et du « mal »

La monarque portait en effet une tiare incrustée de précieux rubis. Ceux-ci proviennent de Birmanie et sont censés protéger la personne qui les porte de la « maladie » et du « mal », comme l’indique The Independent« Le nombre de pierres représente le nombre de maladies qui, selon le peuple birman, peuvent affecter le corps humain », détaille le site web des expositions royales de la Couronne britannique« Ils attribuent aux rubis des propriétés prophylactiques protégeant le porteur, non seulement contre la maladie mais également contre le mal », poursuit l’explication.

Ni une ni deux, certains ont conclu que la reine avait choisi de porter le diadème protecteur tel un rempart contre le président américain. 

« Cette tiare a été conçue par Sa Majesté elle-même en 1973 avec des pierres précieuses de sa collection. Il est paré de 96 rubis qui ont été offerts à Sa Majesté par le peuple birman comme protection symbolique contre la maladie et le mal . Faites-en ce que vous voulez », a notamment tweeté un utilisateur quand un autre la qualifie de « héros » pour « avoir trollé Trump avec ses bijoux ».


« La reine a expliqué à plusieurs reprises que son diadème est la tiare d’un rubis birman, et ça dans l’espoir que Trump le google sur le chemin du retour et se rende compte finalement qu’il s’est fait avoir », s’amuse un autre internaute.

L’été dernier déjà …

En juillet dernier, lors d’une autre visite officielle du président américain, plusieurs observateurs avaient également vu un message codé dans les bijoux portés par la reine. Alors qu’Élisabeth II ne doit officiellement pas prendre de positions politiques, elle aurait fait passer des messages au pensionnaire de la Maison-Blanche, cette fois au travers de ses broches.

Ainsi, Élisabeth II avait porté trois broches différentes lors de cette visite. Le jour de l’arrivée de Donald Trump, elle avait opté pour une broche offerte par son prédécesseur Barack Obama, et sa compagne, Michelle​. Un cadeau qui témoignait de l’amitié entre l’ancien couple présidentiel et la reine.

Lire aussi > Le jour où Elizabeth II a versé sa première larme en public

Le jour suivant, la monarque arborait une broche qu’elle avait portée pour une occasion triste, celle des funérailles de son père, le roi George VI. Enfin, le troisième jour, elle avait choisi une broche reçue en cadeau du Canada et Justin Trudeau, dont les relations avec Donald Trump sont pour le moins tendues.

CIM Internet