Paris Match Belgique

Michael Bruce Curry : « J’ai officié au mariage de Meghan et Harry »

meghan markle, prince harry

Michael Bruce Curry : « J’ai officié au mariage de Meghan et Harry » | © Owen Humphreys / POOL / AFP

People et royauté

En février 2018, je reçois un appel de Chuck Robertson, membre de l’épiscopat, depuis Nairobi. Il me fait part de la demande de l’archevêque de Canterbury. « Seriez-vous disponible pour officier à un mariage le 19 mai ? »

 

Je suis attendu en Arizona pour une visite au diocèse ce week-end-là, précisément. Lorsque Robertson m’explique la raison, je m’exclame : « Non, c’est une blague ! Que veut vraiment l’archevêque ? » En vérité, je n’en crois pas mes oreilles. Quand je comprends que ce n’est pas un canular, j’ai un moment de panique. Je n’ai pas le droit d’en parler, pas même à ma femme ! Je n’ai jamais compris pourquoi ils avaient fait appel à moi. Je sais seulement que c’est bien le couple lui-même qui m’a sélectionné. Tout comme l’homélie du jour J, « le Cantique des cantiques », est aussi leur choix.

prince harry, meghan markle
Cérémonie de mariage du duc et de la duchesse de Sussex à la chapelle Saint-Georges à Windsor. © Owen Humphreys / POOL / AFP
Ce texte de l’Ancien Testament façonne le cœur de mon message depuis quarante ans. Il contient des enseignements que ma grand-mère m’avait inculqués quand j’étais petit. C’est une magnifique poésie d’amour, cet amour profond qui n’est autre qu’une générosité de soi. Toute la famille royale sait ce que je vais dire, ses membres ont reçu mon texte deux semaines auparavant.

« Je n’ai pas le droit de quitter le pupitre pour partager mon exaltation avec la salle »

L’énergie de mon propos, c’est mon tempérament, même si je n’ai pas le droit de quitter le pupitre pour partager mon exaltation avec la salle, ce qui est mon habitude. Devant cette assemblée, je me rends compte que ces deux lovebirds (tourtereaux) ont déjà déplacé des montagnes. Ils ont réuni non seulement l’Amérique et l’Angleterre, mais aussi le monde. À ce moment-là, j’ignore totalement l’impact que mon discours peut avoir. Je me demande même si les chaînes américaines ne vont pas passer aux annonces publicitaires pendant que je parle ! Mais c’est tout le contraire. Les chaînes s’enflamment, mais je l’apprendrai bien plus tard, après le cocktail de célébration où j’ai été convié avec l’archevêque de Canterbury. C’est là d’ailleurs que je rencontre les jeunes mariés. Notre unique entrevue. Juste après, je pars avec l’archevêque pour assister à un rallye de jeunesse à la cathédrale de Saint-Alban, à une heure de route de Windsor.

Lire aussi > Meghan et Harry partagent des photos inédites de leur mariage

En rentrant le soir, affamés, on se rabat sur un hamburger au bord de la route. Contrairement à ce qu’on peut imaginer, nous n’avons rien mangé de la journée ! Quel contraste ! Le lendemain, à 6 heures du matin, à l’aéroport, tout le monde veut faire des selfies avec moi. C’est à ce moment que je saisis le véritable retentissement de mon prêche enflammé.

Michael Bruce Curry est élu évêque-président de l’Église épiscopale en 2015, premier Afro-Américain à occuper ce poste. Né à Chicago, il est allé à l’école à Buffalo, New York. Fils de révérend descendant d’esclaves de Caroline du Sud, il est prêtre depuis 1978 et auteur de deux livres, Crazy Christians et The Power of Love.

CIM Internet