Paris Match Belgique

En photographiant sa chaussure, Bella Hadid déclenche une polémique raciste (qu’elle n’avait pas vu venir)

bella hadid

Bella Hadid, à Cannes en mai 2019. | © Shootpix/ABACAPRESS.COM

People et royauté

La star a été taxée de racisme après avoir partagé un cliché maladroit sur Instagram.

C’est ce qu’on appelle faire un fashion faux pas. Elle n’avait probablement rien d’autre à faire, ce matin-là, en attendant son avion à l’aéroport. Munie de son Instagram, Bella Hadid a donc photographié sa chaussure (ou son pied, on ne sait même plus) pour l’afficher dans sa story. Le tout, sans remarquer un petit détail dissimulé en arrière plan de son cliché original qui donne sur le tarmac.

Insulte involontaire

À peine la photo lâchée sur les réseaux, plusieurs internautes ont pointé du doigt les trois avions apparaissant sous le talon de la top-modèle et qui arboraient les drapeaux des Émirats arabes unis et de l’Arabie Saoudite. Ni une ni deux, la sœur de Giggi Hadid s’est attirée les foudres du hashtag #BellaHadidIsRacist. Comme l’ont rapporté plusieurs médias américains et britanniques, certains ont reproché à la star d’origine néerlando-palestinienne d’avoir manqué de respect envers les pays concernés et la culture arabe en général.

Lire aussi > Le mea culpa de Calvin Klein après le baiser mal placé de Bella Hadid

En cause, la semelle de la chaussure qui fait face aux drapeaux. “Elle est considérée comme étant sale car elle est au contact du sol et associée au pied, la partie la plus basse du corps. Frapper quelqu’un avec une chaussure renvoie à la victime le sentiment qu’elle est perçue comme étant encore plus inférieure”, explique cet article du Telegraph repéré par le Huffington Post. Une offense qui a même poussé certains à boycotter la marque Dior, dont la mannequin est égérie.

bella hadid
Instagram / @BellaHadid.

Excuses obligent

Face à l’ampleur (un poil exagérée, diront certains) de la polémique, la star s’est vue contrainte de présenter publiquement des excuses pour ce qu’elle qualifie être « une erreur involontaire », insistant sur le fait qu’elle n’a « jamais voulu manquer de respect à ces compagnies aériennes et encore moins à ces superbes pays ». « J’aime et je respecte tellement la partie musulmane et arabe de ma famille, ainsi que tous mes frères et sœurs aux quatre coins du monde », écrit-elle sur Twitter. « Je souhaite adresser mes sincères excuses à tous ceux qui se sont sentis blessés, tout particulièrement l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis. Cela n’a jamais été mon intention et j’espère que vous comprendrez ce malentendu », poursuit-elle avant de s’engager à « être plus responsable dans la sensibilisation à toutes les causes », y compris celles auxquelles tient sa « très chère communauté du Moyen-Orient ».

Lire aussi > Bella et Gigi Hadid : La photo qui fait polémique

Au lendemain de ses excuses publiques, la star qui se dit « fière d’être musulmane » et « indignée face au racisme » continue d’être la cible des critiques, qui appellent notamment les marques Dior, Calvin Klein ou encore Versace à cesser toute collaboration avec la jeune femme.

Si vous vous souciez de vos consommateurs au Moyen-Orient, vous devriez arrêter de travailler avec Bella Hadid immédiatement.

Dior, coupez tous les liens avec ce mannequin ignorant et raciste.

CIM Internet