Paris Match Belgique

Ariana Grande se confie sur ses mois de douleur après la mort de Mac Miller

Ariana Grande

Ariana Grande. | © JIM WATSON / AFP

People et royauté

Dans un long entretien au magazine Vogue, Ariana Grande s’est confiée sur les longs mois qui ont suivi le décès de Mac Miller. 

Pour son numéro du mois d’août, Vogue publie un long entretien avec Ariana Grande. Une interview dans l’intimité de la star, qui y évoque son enfance, sa carrière et ses démons. L’occasion pour elle de revenir sur ces deux dernières années qui ont particulièrement été rudes. En mai 2017, un attentat, perpétré à la suite de son concert à Manchester, fait 22 morts et 64 blessés. Plus d’un an après, le chanteur Mac Miller succombe à une overdose, le 7 septembre 2018, à l’âge de 26 ans. Sa mort soudaine bouleverse la jeune femme qui avait partagé deux ans de sa vie avec lui. Quelques semaines après le drame, elle rompt ses fiançailles avec son petit ami, Pete Davidson. Un enchaînement d’épisodes douloureux qui heurte violemment la chanteuse de 26 ans.

Je ne me souviens pas de ces mois de ma vie parce que j’étais tellement ivre et si triste.

Les mois qui ont suivi ces évènements ont été sombres pour l’interprète de « Thank You Next ». Effondrée, elle s’est réfugiée dans la musique et a passé tout son temps en studio. Une période dont elle se souvient aujourd’hui vaguement, comme elle le confie au magazine américain : « Si je suis tout à fait honnête, je ne me souviens pas de ces mois de ma vie, parce que j’étais tellement ivre et si triste. Je ne me souviens pas vraiment comment ça a commencé ou comment ça a fini, ou comment tout d’un coup il y avait dix chansons sur le tableau. »

Lire aussi > Quand Ariana Grande et Jim Carrey échangent à propos de la dépression

Une prise de conscience

Toutes ces heures seule en studio lui ont fait prendre conscience de certaines choses et l’ont rendu plus indépendante : « Je pense que c’est le premier album et aussi la première année de ma vie où je réalise que je dois passer du temps seule. J’ai été assistée toute ma vie d’adulte. J’ai toujours eu quelqu’un pour me dire bonsoir. Alors ‘Thank you Next’ était ce moment de réalisation de soi. C’était ce moment effrayant de : ‘Wow, tu dois faire face à tout ça maintenant. Plus de distractions. Tu dois guérir de toute cette merde’. »

Une prise de conscience sur laquelle Ariana Grande travaille encore aujourd’hui. Même si elle se bat contre ses démons, l’artiste garde des moments de faille. Il y a encore quelques jours elle a fondu en larmes sur scène lors d’un concert. Un moment qui a touché ses fans, qui lui ont immédiatement envoyé des milliers de messages pour lui apporter leur soutien.

CIM Internet