Paris Match Belgique

Kim Kardashian : Le combat de tous les dangers

kim kardashian

Kim Kardashian à la Maison Blanche, le 13 juin 2019. | © MANDEL NGAN / AFP

People et royauté

Kim Kardashian s’engage pour la défense d’un homme accusé d’un triple meurtre. Elle est convaincue qu’il s’agit d’une terrible erreur judiciaire.

Cette fois Kim K. va devoir prouver qu’elle a les épaules solides. Car c’est à un très gros dossier que s’attaque la star de la téléréalité : celui de Kevin Keith, un homme de 55 ans, jugé coupable du meurtre de trois personnes, dont une fillette de 4 ans, en 1994, à Bucyrus dans l’Ohio. Condamné dans premier temps à la peine de mort, sa peine a été commuée en prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle par le gouverneur de l’Ohio, 13 jours avant la date prévue de son exécution.

Car le dossier de Kevin Keith est entaché d’approximations et l’enquête, bâclée. La police est partie de l’hypothèse qu’il a abattu les membres de cette famille par vengeance, après avoir été balancé dans une affaire de drogue par un mouchard, absent au moment de la fusillade. Mais les enquêteurs n’ont pas pris au sérieux des éléments accablants pour un autre suspect, Rodney Melton, un dealer qui a avoué à sa petite amie avoir touché 15 000 dollars pour exécuter la balance.

Lire aussi > Le corset que portait Kim Kardashian au Met Gala fut « la pire douleur de sa vie »

C’est le frère de Kevin Keith, Charles, qui depuis 24 ans remue ciel et terre pour prouver son innocence. En 2007, il est parvenu à convaincre un  jeune avocat de prendre en charge le dossier. C’est encore Charles qui a réussi à persuader le gouverneur de l’Ohio d’éviter la peine de mort à son frère. Il a notamment démontré, avec son équipe, que le médecin légiste qui a autopsié les corps des victimes et rendu un rapport très préjudiciable à Kevin Keith avait commis une succession de fautes professionnelles. Il a été par la suite renvoyé.

Sa conversion vidéo avec Kevin Keith.
Sa conversion vidéo avec Kevin Keith. © Twitter

« J’ai entendu parler du cas de Kevin Keith l’an dernier et plus j’en apprends à son sujet, plus je crois que le monde a besoin d’entendre ce qui lui est arrivé », écrit Kim sur Twitter. « Tant de preuves ont été découvertes qui prouvent l’innocence de Kevin, j’espère que la justice sera rendue et qu’il sera relâché » poursuit-elle. La star a récemment discuté directement par vidéo avec le prisonnier, qui, a créé en prison plusieurs programmes pour soutenir ses codétenus.

Le frère de Kevin Keith se réjouit de cette aide inattendue qui ne peut qu’augmenter les chances qu’un procès en révision se tienne prochainement. Kim Kardashian a réussi à faire libérer au cours des derniers mois 17 femmes condamnées à des peines de prison à vie pour des infractions liées à la drogue. Elle s’est est aussi engagée pour la défense d’un autre criminel, Kevin Cooper, qui attend la mort depuis 1983 dans sa cellule accusé à tort selon elle de quatre meurtres. Mais c’est sans doute cette nouvelle cause qui pourrait enfin lui valoir toute la considération qu’elle attend pour son combat en faveur de la justice. Si elle échoue, en revanche, l’image de la star justicière qui rêve d’obtenir son diplôme d’avocat en 2022 pourrait en pâtir…

CIM Internet