Paris Match Belgique

Donald Trump offre son aide à A$AP Rocky, Justin Bieber le rappelle à l’ordre

bieber

Justin Bieber, en 2017. | © IMAGO

People et royauté

Le chanteur Justin Bieber a magnifiquement répondu à l’offre du président américain d’aider le rappeur A$AP Rocky, toujours détenu en Suède.

La nouvelle est tombée ce vendredi. Soupçonné d’agression après une rixe en Suède, A$AP Rocky restera en détention jusqu’au 25 juillet, le temps pour l’accusation de boucler l’enquête et de demander son éventuel renvoi pour violences. De nombreux artistes et célébrités ont apporté leur soutien au rappeur américain, en publiant des messages accompagnés de #FreeFlacko ou, plus radical, en boycottant la Suède.

Dans ces rangs de supporters, se trouve également Donald Trump. Le président américain a déclaré qu’il discuterait avec les autorités suédoises afin de libérer l’artiste de 30 ans. Vendredi, après en avoir parlé avec son ami Kanye West, le Républicain affirmait sur Twitter qu’il appellerait le Premier ministre suédois, espérant que la situation soit « rapidement résolue ». Même si, comme l’a rappelé la ministre des Affaires étrangères de la Suède Margot Wallström, la justice est totalement indépendante de l’exécutif dans le pays scandinave. « Nous ne pouvons pas, en tant que ministre, interférer dans le cours de la justice ».

De nombreux internautes et célébrités ont salué l’offre de Donald Trump, dont Justin Bieber. Mais, sans remerciements, le chanteur canadien en a profité pour rappeler le président à l’ordre. « Je veux que mon ami sorte de prison… J’apprécie que vous essayez de l’aider. Mais pendant que vous y êtes, pouvez-vous également laisser ces enfants sortir des cages ? » a demandé l’artiste, en référence aux enfants migrants détenus dans des centres à la frontière américano-mexicaine.

Lire aussi > Alexandria Ocasio-Cortez dénonce les « camps de concentration » mis en place par la « fasciste » administration Trump

Alors que de nombreux internautes ont applaudi la réponse de Justin Bieber (et s’en étonnent), d’autres remarquent l’étrangeté de la situation. « Si Trump avait été président pendant les batailles entre les côtes est et ouest, Tupac et Biggie seraient peut-être encore tous les deux en vie », imagine un internaute.

CIM Internet