Paris Match Belgique

Comment l’affaire Quesada a ébranlé Jean-Luc Reichmann

REICHMANN

Jean-Luc Reichmann. | © NICE MATIN / JF OTTONELLO

People et royauté

Trois mois après la descente aux enfers de Christian Quesada, des membres de l’équipe des « 12 coups de midi » ont raconté au Parisien la manière dont Jean-Luc Reichmann avait vécu les révélations sur l’ancien champion de son émission.

 

Le 14 février 2017, Christian Quesada était éliminé des « 12 coups de midi » après 192 victoires et plus de 800 000 euros de gains. Un peu plus de deux ans plus tard, le champion de l’émission de TF1 a été interpellé pour détention et diffusion d’images à caractère pédopornographique. Il dort depuis en prison.

À lire aussi > Affaire Christian Quesada : Jean-Luc Reichmann « choqué » et « dégoûté »

Quatre mois après cette descente aux enfers, Isabelle Benhadj, une voix off des « 12 coups de midi », a raconté dans Le Parisien comment Jean-Luc Reichmann et l’équipe de l’émission qui a rendu Christian Quesada célèbre avaient vécu les accusations contre lui. « On s’est pris la nouvelle dans la tête. Mais comme un comédien qui monte sur scène alors qu’il vient de perdre un proche, Jean-Luc Reichmann a assuré les enregistrements. C’était sa manière de tenir. Cela a permis de souder l’équipe », explique-t-elle.

Une « période très dure » pour Jean-Luc Reichmann

Selon elle, cette période a été « très dure » pour l’animateur de TF1 qui est « tombé des nues » lors des révélations sur les agissements de Christian Quesada. Au moment de cette affaire, l’animateur de TF1 a aussi craint que son image publique soit ternie, pour les audiences de son jeu et son avenir, précise un de ses collaborateurs au journal. « Les deux hommes ont été très exposés pendant plusieurs mois et leur image est liée dans la tête des téléspectateurs », précise-t-il.

 

View this post on Instagram

 

Suite à la nouvelle dévastatrice que l’on a tous découvert hier concernant Christian Quesada, je suis ce matin sous le choc et je ne peux qu’exprimer mon sentiment d’horreur, de dégoût et de colère. Je réitère aujourd’hui tout mon respect à la Brigade des Mineurs qui fait un travail remarquable au quotidien, et également à toutes les personnes qui travaillent à combattre ces prédateurs qui peuvent, de près ou de loin, nous côtoyer. Cette rage qui s’empare de moi m’incite, aujourd’hui plus que jamais, à continuer mes combats, dont celui de protéger et d’accompagner au mieux nos enfants. Nous devons rester avant tout unis, et surtout être ensemble, y compris sur les réseaux, qui peuvent devenir des fléaux dévastateurs. Jean-luc Reichmann

A post shared by Jean-Luc Reichmann (@jean.luc.reichmann) on

Jean-Luc Reichmann s’était exprimé sur son compte Instagram au lendemain de l’arrestation sur Christian Quesada. Sous le « choc », il y faisait part de son sentiment « d’horreur, de dégoût et de colère » et y réitérait « tout (s)on respect à la Brigade des Mineurs qui fait un travail remarquable au quotidien, et également à toutes les personnes qui travaillent à combattre ces prédateurs qui peuvent, de près ou de loin, nous côtoyer ». Quelques semaines plus tard, sur le plateau de « C à vous », il expliquait sa culpabilité et sa « blessure » d’avoir mis en avant le champion déchu.

CIM Internet