Paris Match Belgique

Renée Zellweger moquée sur son physique, son souvenir « douloureux »

Renée Zellweger le 10 septembre 2019. | © VALERIE MACON / AFP

People et royauté

À l’occasion d’une interview sur une radio américaine, Renée Zellweger est revenue sur les vives critiques dont elle a été victime en 2014 après sa transformation physique. 

D’après un article Paris Match France de La Rédaction.

En 2001, Renée Zellweger a connu la célébrité en interprétant le personnage de Bridget Jones dans la saga du même nom, adaptée des romans d’Helen Fielding. Une interprétation qui lui a offert une forte sympathie auprès du public international. Mais en 2014, elle est apparue très amincie et le visage transformé sur le tapis rouge d’une soirée mondaine. Un nouveau look qui n’a pas fait l’unanimité et qui a même été la cause de virulentes critiques. Invitée au micro de la radio américaine SiriusXM mardi 10 septembre, Renée Zellweger est revenue sur cette période. Notamment en citant un épisode en particulier dans le métro londonien qui l’avait fortement touchée.

Je continuais d’entendre l’homme, toujours en train de dire à quel point je suis stupide.

Deux femmes et un homme parlaient « d’Hollywood et de ces femmes si stupides, et surtout cette Renée Zellweger… ‘Comment a-t-elle pu faire ça ? Pourquoi s’est-elle fait refaire le visage avec de la chirurgie comme si de rien n’était ? Elle ne se ressemble plus’ », a commencé l’actrice de 50 ans, avant de poursuivre en se rappelant s’être ensuite levée et d’avoir attendu que les portes s’ouvrent pour pouvoir partir, tout en continuant d’entendre l’homme « toujours en train de dire à quel point je suis stupide. Jusqu’à ce qu’il lève les yeux et qu’il dise : ‘Oh mon Dieu, vous n’êtes pas… mais si c’est vous ! Oh mon Dieu, mais vous n’avez pas changé !’ Ce à quoi j’ai répondu : ‘C’est fou, n’est-ce pas?’, avant de quitter le wagon », a-t-elle dit.

Lire aussi > « C’était sombre et triste » : Renée Zellweger révèle son passage à vide

Bien qu’elle ait été blessée ce jour-là, Renée Zellweger n’a pas souhaité tomber dans la négativité : « Bon Dieu, wow, c’est assez douloureux. Mais je ne suis pas restée bloquée dessus. Cela n’a fait que passer.(…) J’ai d’autres choses à faire », a-t-elle expliqué. Cinq ans après, l’Américaine a donc fait table rase du passé et s’est concentrée sur son nouveau film, Judy. Un long-métrage biographique sur Judy Garland, qui retrace l’incroyable vie de cette légende du cinéma.

CIM Internet