Paris Match Belgique

Sean Spicer, l’ancien porte-parole de Trump, devient la risée du web après son étrange salsa à « Danse avec les stars »

Vidéo People et royauté

Connu pour ses mensonges en conférence de presse, Sean Spicer tente de se recycler dans la télévision grand public.

 

Sean Spicer, l’ancien porte-parole de Donald Trump à la Maison-Blanche, a fait des débuts très remarqués sur le parquet de la version américaine de « Danse avec les stars » ce lundi soir. Les téléspectateurs ont découvert sa première prestation haute en couleur du candidat dont la participation a fait l’objet d’une retentissante polémique cet été.

Lire aussi > Accusations contre le juge Kavanaugh : Trump s’emporte contre le New York Times

« Le costumier de Danse avec les stars est de toute évidence démocrate »

Pour cette première danse, l’homme politique a réalisé une salsa avec sa partenaire sur la chanson « Spice Up Your Life » des Spice Girls, vêtu d’une magnifique chemise à froufrous vert fluo. Un accoutrement dont les internautes, qui ont réagi en masse sur les réseaux sociaux, se sont délectés : « Le costumier de Danse avec les stars est de toute évidence démocrate« , a notamment tweeté l’actrice de soap opera Nancy Lee Grahn.

(« Plus tôt dans la carrière de Sean Spicer »)

(« Le costumier a clairement voté pour Hillary. Regardez-moi ce désastre, je ne m’en lasse pas! »)

(« Je suis un paon, laissez-moi voler »)

Un menteur professionnel

Sean Spicer a démissionné de ses fonctions à l’été 2017, évoquant son profond désaccord avec le choix de Donald Trump de nommer Anthony Scaramucci directeur de la communication de la Maison Blanche. Ses mois passé au sein de l’administration Trump ont été émaillés de nombreuses polémiques. Il avait par exemple soutenu que les citoyens qui s’étaient réunis pour l’investiture de Donald Trump avaient constitué « la plus grande foule qui ait jamais assisté à une investiture« , quand les images disaient le contraire.

Lire aussi > Sur Twitter, le béguin de Melania pour Justin Trudeau brise le coeur de Donald Trump

Il était en poste lorsque plusieurs médias ont été privés d’accès aux points presse de la Maison-Blanche. Il a plusieurs fois fait preuve de défiance envers la presse. Quelques mois avant sa démission, il avait comparé Bachar el-Assad à Adolf Hitler, déclarant que ce dernier « ne s’était pas abaissé à utiliser des armes chimiques« , avant de présenter ses excuses le lendemain. « Il est temps de s’amuser un peu« , avait-il tweeté à l’annonce de sa participation à « Danse avec les stars ». Depuis, de nombreux internautes appellent à boycotter le programme. Le hashtag #boycottdwts a même été créé.

CIM Internet