Paris Match Belgique

Salvatore Adamo : « Je vais bien, merci ! »

"J’étais condamné au silence, même quand je dînais avec des amis" explique le chanteur... | © Ronald Dersin

People et royauté

Une opération le condamne au silence depuis trois mois. Il parle enfin.

 

Par Christian Marchand

Les infos qui circulent depuis l’été ont touché le public: « Salvatore Adamo ne peut plus chanter », « Opéré et forcé au repos », « Adamo doit annuler des concerts ».

Celui que Jacques Brel avait surnommé « le tendre jardinier de l’amour » a choisi de briser le silence pour Paris Match. « J’ai vécu trois mois de gros doutes », concède le chanteur de 75 ans dans une longue interview. Il a subi une opération aux cordes vocales avec une importante convalescence à la clef. « De semaine en semaine, j’espérais pouvoir assurer le concert d’après. Finalement, j’ai dû en annuler sept. (…) L’intervention s’est déroulée le 14 juin. (…) Je n’ai jamais souffert de problème vocal. J’ai connu d’autres problèmes de santé, que vous connaissez et sur lesquels je ne veux plus m’attarder. En revanche, ce qui m’a beaucoup perturbé, c’est d’être contraint au silence pendant tout l’été. Je devais écrire sur une ardoise pour m’exprimer. Pendant ma convalescence, je n’ai pratiquement pas téléphoné. Je n’ai rédigé que des e-mails et des sms. J’ai beaucoup écrit. (…) J’en ai profité pour voir un peu plus mes petites filles Lily et Aila. Mes enfants aussi. J’ai passé une semaine de vacances près de Knokke avec toute la famille en fêtant l’anniversaire de mon fils Anthony. C’était touchant. Mais j’étais condamné au silence, même quand je dînais avec des amis. Je restais donc dans mon coin. Je ne pouvais pas m’exprimer. »

Retrouvez dans le Paris Match qui sort ce jeudi l’interview complète de Salvatore Adamo chez lui.

 

©Paris Match Belgique

 

CIM Internet