Paris Match Belgique

Droits des femmes : Meghan aux côtés d’activistes sud-africaines

meghan markle

Meghan sur une photo publiée dimanche sur le compte Instagram @SussexRoyal. | © @SussexRoyal/REX/SIPA.

People et royauté

Jeudi, Meghan Markle a rencontré des activistes sud-africaines pour évoquer les inégalités de genre dans le pays.

 

Une communication bien maîtrisée. Dimanche, le compte Instagram du duc et de la duchesse de Sussex a publié trois nouvelles photos du voyage en Afrique australe du couple. On y voit Meghan Markle entourée d’« une activiste anti-apartheid, de députées, de professeures, d’éducatrices et de législatrices », pour « parler des droits des femmes en Afrique du Sud », peut-on lire dans la publication, qui précise que la rencontre a eu lieu jeudi. « Avant cette tournée, il était très important à mes yeux de parler des nombreuses atteintes contre les femmes, et je voulais passer du temps sur le terrain pour en apprendre davantage sur la situation par moi-même », déclare l’ancienne actrice de Suits en légende des clichés.

View this post on Instagram

“On Thursday we convened a meeting of minds – a group of women ranging from a legendary anti-apartheid activist, female parliamentarians, professors, educators and policy makers to discuss the rights of women in South Africa. In the lead up to this tour it weighed heavily on my heart to see the countless violations against women, and I wanted to spend my time on the ground learning about the situation at hand. One of the guests, Sophia Williams-De Bruyn was just 18 years old when in 1956 she led 20,000 women to march on the Union Buildings in Pretoria in protest of apartheid pass laws. She is the last living leader of the march, and today, a symbol of those who fight for fundamental human rights – For her it is simple – she fights for what is right. Issues of gender inequality affect women throughout the world, independent of race, color, creed, or socioeconomic background. In the last week I’ve met with women from all walks of life – religious leaders such as the first female rabbi in Capetown, grassroots leaders in Nyanga at Mbokodo, community activists, parliamentarians, and so many more. In sitting down with these forward thinkers, it was abundantly clear – it is not enough to simply hope for a better future; the only way forward is “hope in action.” I’m eager to spend the next few days in South Africa continuing to learn, listen and absorb the resilience and optimism I’ve felt here.“ -Her Royal Highness, The Duchess of Sussex

A post shared by The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) on

« Les inégalités de genre touchent les femmes partout dans le monde, peu importe la ‘couleur de leur peau’, leur croyance ou leur milieu socioéconomique. Durant la semaine passée, j’ai rencontré des femmes avec des parcours complètement différents – des dirigeants religieux comme la première femme rabbin de Capetown, des militants locaux de Nyanga et Mbokodo, des activistes communautaires, des élus, et bien plus encore, poursuit Meghan Markle. En discutant avec ces visionnaires, il était éminemment clair qu’il n’est pas suffisant de se contenter d’espérer un futur meilleur, la seule façon d’avancer est d’espérer en agissant. J’ai hâte de passer les prochains jours en Afrique du Sud à poursuivre mon apprentissage, à écouter et absorber la ténacité et l’optimisme que j’ai ressentis ici. »

Lire aussi > Le geste discret de Meghan en soutien aux victimes de féminicides

Direction Johannesburg

La veille, le compte a diffusé des images d’un autre engagement privé de Meghan, qui s’est rendue sur le lieu où a été tuée Uyinene Mrwetyana, une jeune femme de 19 ans, dont le viol et le meurtre, commis le mois dernier, ont choqué l’Afrique du Sud. Comme d’autres proches et Sud-Africains marqués par l’affaire, la duchesse a accroché un ruban coloré à une balustrade.

Comme le montre une photo publiée par le Daily Mail, Meghan et Archie se sont envolés samedi depuis Cape Town jusqu’à Johannesburg – à bord d’un vol régulier British Airways, précise le quotidien, après une polémique estivale sur l’utilisation de jets privés par le couple Sussex. Sur l’image, on voit la duchesse tenir dans ses bras son fils, bientôt âgé de cinq mois, suivie de près par un garde du corps. Selon le quotidien conservateur, la jeune maman porte une chemise créée par son amie Misha Nonoo pour la collection de vêtements qu’elle a chapeauté. Elle portait un modèle similaire en 2017, pour sa toute première apparition publique auprès du prince Harry. Ce dernier s’est rendu, pendant ce temps, en Angola, avant de se diriger vers le Malawi.

CIM Internet