Paris Match Belgique

Furieux, le prince Harry dézingue les tabloïds britanniques et défend Meghan

prince harry

Le prince Harry et la duchesse de Sussex Meghan Markle. | © Tolga AKMEN / AFP

People et royauté

Le prince Harry dénonce le harcèlement de la presse tabloïd britannique envers son épouse Meghan Markle. Évoquant sa mère, il craint également que l’histoire ne se répète.

C’est en trop pour le prince Harry. Si les Sussex avaient choisi de ne pas réagir aux nombreuses attaques et critiques visant Meghan Markle, la publication d’une lettre que la duchesse aurait écrite à son père fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Dans un communiqué de presse diffusé ce mardi, le prince Harry dénonce le harcèlement dont est vistime son épouse. « En tant que couple, nous croyons à la liberté des médias et à des reportages véridiques et objectifs. Nous les considérons comme une pierre angulaire de la démocratie et, dans l’état actuel du monde – à tous les niveaux – nous n’avons jamais davantage besoin de médias responsables », écrit dans un premier temps le fils du prince Charles, avant de poursuivre : « Malheureusement, ma femme est devenue la dernière victime des tabloïds britanniques qui lancent des campagnes contre des individus sans penser aux conséquences – une campagne impitoyable qui s’est intensifiée au cours de la dernière année, tout au long de sa grossesse et tout en élevant notre fils à peine né. »

Lire aussi > Le montage qui prouve qu’Archie est bien la copie conforme du prince Harry

Alors que la vague de haine fut extrêmement douloureuse, le prince Harry explique qu’ils ont été incapables de démentir les « fausses déclarations continuelles » au sujet de Meghan. Mais c’en est assez. « Pour ces médias c’est un jeu, un jeu que nous refusons de jouer depuis le début. J’ai été le témoin silencieux de sa douleur en privé pendant trop longtemps. Se taire et ne rien faire serait contraire à tout ce en quoi nous croyons », lance le père d’Archie.

Le prince Harry poursuit en justice un tabloïd anglais

Face à ce harcèlement, les Sussex annoncent porter plainte contre la société Associated Newspapers, qui possède notamment le Daily Mail. Même si le prince Harry dénonce « le comportement long et inquiétant » des tabloïds britanniques, cette action en justice repose sur un incident : la publication par le Mail on Sunday d’une lettre manuscrite écrite par Meghan Markle à son père, qu’elle ne voit plus depuis des mois et qui s’épanche régulièrement dans la presse. « C’était une lettre au contenu privé qui a été publiée illégalement, dans le but intentionnel et destructeur de vous manipuler vous, les lecteurs », souligne le frère de William. « Outre la publication illégale de ce document privé, ils vous ont délibérément induit en erreur en omettant de manière stratégique certains paragraphes, des phrases spécifiques et même des mots singuliers pour masquer les mensonges qu’ils perpétuaient depuis plus d’un an. »

Lire aussi > Le geste discret de Meghan en soutien aux victimes de féminicides

« Il ne reste qu’une chose à faire, c’est de s’élever contre cette attitude parce qu’elle détruit des gens et des vies », poursuit le prince Harry. « Pour le dire simplement, il s’agit de harcèlement, qui effraie et réduit les gens au silence. Et nous savons tous que ce n’est pas acceptable, dans aucun cas. Nous refusons de vivre dans un monde où personne ne sera tenu pour responsable de ça. »

J’ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme être victime des mêmes forces puissantes.

Le fils de Lady Di explique ensuite avoir plus peur que jamais « que l’histoire se répète ». « J’ai vu ce qui arrive quand quelqu’un que j’aime est banalisé au point qu’il n’est plus traité ou vu comme une vraie personne. J’ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme être victime des mêmes forces puissantes. » Et de conclure : « Nous vous remercions, le public, pour votre soutien continu. C’est extrêmement apprécié. Bien que cela ne semble pas être le cas, nous en avons vraiment besoin. »

CIM Internet