Paris Match Belgique

Ed Sheeran veut s’unir avec Harry pour défendre les roux (mais il y a un hic)

prince harry ed sheeran

Ed Sheeran et le prince Harry. | © Instagram / @sussexroyal

People et royauté

À l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale, Ed Sheeran et le prince Harry ont partagé une vidéo tout en humour sur les réseaux.

L’humour british a encore frappé, s’écrit-on en découvrant le dernier post Instagram des Sussex. Mercredi, le prince Harry est apparu aux côtés du chanteur Ed Sheeran dans une vidéo pour le moins inattendue ; un mystérieux teaser où l’on voit l’artiste britannique frapper à la porte de son altesse royale. « La suite prochainement… », lit-on en légende de l’image.

Le lendemain, les internautes ont finalement découvert la raison de cette rencontre surprise : la journée mondiale de la santé mentale. Ce jeudi 10 octobre, l’époux de Meghan Markle et l’interprète de « Shape of You » ont décidé d’unir leur force (et leur charisme) pour défendre la cause des roux. Enfin, c’est du moins ce qu’avait compris le chanteur aux cheveux de feu. À moins qu’il s’agisse d’un malentendu ?

« Gingers Unite »

« Je suis vraiment excité d’aller voir le prince Harry aujourd’hui », lâche-t-il à la caméra tout en se faisant tailler la barbe. « Il m’a contacté pour faire une vidéo de charité avec lui et ce sera certainement génial, car vous savez tous à quel point je l’admire ». Accueilli chaleureusement par le prince Harry, le chanteur s’installe devant son ordinateur pour travailler sur une chanson qu’il a choisi d’intituler « Gingers Unite » (traduisez, « l’Union des roux »). Convaincu que le sujet du jour, initié par le duc de Sussex, concerne la discrimination des roux à travers le monde, l’artiste déclare : « Les gens ne se rendent pas compte ce que c’est qu’être comme nous. Tu sais bien, les blagues et autres commentaires sarcastiques. J’estime qu’il est temps qu’on se mobilise tous pour dire que nous n’acceptons plus cela. Nous sommes roux et nous allons nous battre ! »

Lire aussi > L’obsession d’Ed Sheeran pour le ketchup n’est jamais allée aussi loin

Confus, le frère du prince William remet rapidement les pendules à l’heure. « Ok, euh… On a sûrement dû mal se comprendre mais ce projet concerne la journée mondiale de la santé mentale », explique-t-il à son complice visiblement gêné par la caméra. « Ah oui, bien sûr ! Je le savais, évidemment que je le savais », répond-t-il, ponctué par quelques rires discrets. « Donc on est bon ? », s’assure le père d’Archie, tandis que son binôme s’empresse d’effacer les preuves de ce quiproquo, finement mis en scène.

 

View this post on Instagram

 

Both Prince Harry and Ed Sheeran want to ensure that not just today but every day, you look after yourself, your friends and those around you. There’s no need to suffer in silence – share how you’re feeling, ask how someone is doing and listen for the answer. Be willing to ask for help when you need it and know that we are all in this together. #WMHD Check out the accounts below for more resources and support: @Heads_Together @Calmzone @MentalHealthFoundation @CharityNoPanic @SamaritansCharity @YoungMindsUK @GiveUsAShoutInsta @Childline_official @LetsTalkAboutMentalHealth @Jedfoundation @Pandas_UK @Charitysane @MindCharity @TimeToChangeCampaign @RethinkMentalIllness @MentalHealthMates @ActionHappiness @MHFAEngland @DitchTheLabel @TheBlurtFoundation

A post shared by The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) on

« Sachez qu’on est tous dans le même bateau »

Blague à part, le duo de rouquins a souhaité adresser un message très sérieux aux internautes : « Les gars, en cette Journée mondiale de la santé mentale, prenez soin de vous, assurez-vous que vos amis, même étrangers, font attention à eux », déclare le duc de Sussex, particulièrement engagé dans ce domaine. « Inutile de souffrir en silence, partagez vos émotions, demandez de l’aide autour de vous et soyez attentifs aux retours. Sachez qu’on est tous dans le même bateau », ajoute-t-il en légende du court métrage humoristique dont l’objectif est de dénoncer les préjugés sur la maladie mentale… et non pas sur les roux. Pas vrai, Ed ?

CIM Internet