Paris Match Belgique

Avant de casser Instagram, Jennifer Aniston utilisait un compte caché pour stalker sans se faire repérer

jennifer aniston

Après seulement trois publications, l'interpète culte de rachel totalise plus de 13 millions de followers. | © Capture d'écran Instagram / @jenniferaniston.

People et royauté

L’actrice n’était finalement pas si nouvelle que ça sur le réseau.

À peine arrivée par surprise sur Instagram cette semaine, Jennifer Aniston pulvérisait le record royal des Sussex en gagnant un million de followers en près de cinq heures. Un cliché nostalgique de la bande de Friends et une place dans le Guinness World Record plus tard, l’actrice a réagit à la folie déclenchée par son débarquement sur le réseau social.

Lire aussi > Jennifer Aniston tacle (elle aussi) les films Marvel

« C’était un compte pour stalker, j’avoue »

Sur le plateau de Jimmy Kimmel, elle a ainsi révélé avoir été active précédemment sur le réseau mais anonymement. « Vous aviez un compte Instagram caché n’est-ce pas ? », s’est interrogé l’animateur. « Oui, c’était un compte pour stalker, j’avoue », a répondu la comédienne de 50 ans.

 

View this post on Instagram

 

I swear I didn’t mean to break it… Thank you guys for the kind, glitchy welcome ❤️

A post shared by Jennifer Aniston (@jenniferaniston) on

« Jen » a ensuite expliqué qu’elle avait créé ce compte pour se mettre dans le bain avant le grand saut. « Quand je pensais à créer un compte officiel, je me suis dit qu’il serait bon de m’accoutumer au monde des réseaux sociaux pour le comprendre », a-t-elle confessé pour expliquer ce compte caché.

Lire aussi > Brad Pitt : Ses excuses à Jennifer Aniston

La nouvelle star du Morning Show – série évènement de la nouvelle plateforme de streaming d’Apple – a ensuite expliqué qu’elle avait encore du boulot pour s’habituer au fonctionnement du réseau social tant les emojis et autres messages directs lui sont bien étrangers. Nul doute qu’avec ses désormais 13 millions d’abonnés l’actrice va vite se faire au réseau de l’image.

CIM Internet