Paris Match Belgique

Paul McCartney : « Je n’ai jamais travaillé, je n’ai fait que jouer »

paul mc cartney

Paul McCartney, le 30 septembre 2019. | © Nasser Berzane / abacapress.com

People et royauté

Paul McCartney signe « Hey Grandude ! », un conte pour kids, traduit malheureusement en français par « La boussole magique », racontant l’histoire d’un grand-père qui fait voyager ses petits-enfants dans des mondes extraordinaires.

 

Paris Match. Qu’est-ce qui vous a donné l’envie d’écrire un livre pour enfants ?
Paul McCartney. L’un de mes petits-enfants m’a un jour surnommé “Grandude”, alors que normalement ils m’appellent tous grand-père. Ça m’a beaucoup plu. [Il rit.] Et ça m’a donné l’idée d’écrire quelques histoires pour eux.

Votre Grandude les trimballe dans des aventures extraordinaires. C’est votre propre histoire qui vous a inspiré ?
[Il rit.] Non, je ne me suis jamais battu avec des requins. Je fais des choses bien plus simples avec eux. J’ai un petit bateau de 16 pieds dans les Hamptons et, dès que je peux, on sort en mer tous ensemble. Bon, cela dit, j’ai huit petits-enfants, donc je ne les prends pas tous à la fois. Ils aiment bien traîner à l’arrière, plonger quand ils le peuvent. On pêche aussi parfois. Rien de comparable à ce que fait Grandude…

Lire aussi > 49 ans après, Paul McCartney traverse Abbey Road en solo

Vous avez du temps pour eux ?
J’ai toujours tenu à passer des vacances en famille malgré mon emploi du temps. Alors, au mois d’août et la semaine qui suit Noël, je les réunis avec leurs parents pour que nous soyons tous ensemble. Mais surtout Nancy et moi aimons bien aller les chercher à l’école quand nous sommes en Angleterre. Nous les emmenons manger une glace, comme des grands-parents normaux. Enfin, je devrais plutôt dire qu’ils nous emmènent manger une glace. [Il rit.]

C’est important pour vous d’arriver encore à mener une vie normale ?
Oui, ça l’a toujours été. C’est un peu plus simple avec mes petits-enfants qu’avec mes enfants…

Écrire un livre pour enfants, est-ce différent d’écrire une chanson ?
Il n’y a pas besoin de chercher des rimes, donc c’est un peu plus facile. Et, pour être honnête, j’ai eu la chance d’être très bien entouré pour ce récit. J’ai rédigé un premier jet et ensuite mon éditeur m’a beaucoup aidé. Nous avons décidé qu’il fallait écrire un livre que les parents et les grands-parents puissent lire aux enfants au moment d’aller au lit. En une seule fois. Que ces derniers puissent entendre la totalité de l’histoire plutôt que d’attendre la suite. Mon récit initial était plus long et nous l’avons réduit dans ce but.

SC_SC_La_Boussole_Magiqu
« La boussole magique », de Paul McCartney, illustrée par Kathryn Durst, éd. Michel Lafon, 13,95 euros.

Retrouvez l’intégralité de notre interview dans le numéro 3678 de Paris Match, en vente dans les kiosques.

CIM Internet