Paris Match Belgique

Viols, scarification, dépression… Lady Gaga se confie sur son douloureux passé

Lady Gaga se confie sur son viol

La chanteuse en septembre 2018. | © VALERIE MACON / AFP

People et royauté

Interviewée par Oprah Winfrey pour le magazine ELLE, Lady Gaga s’est confiée à propos des violences qu’elle a subies dans son passé, et des conséquences de celles-ci sur sa santé mentale.

D’après un article Paris Match France de Juliette Bastien.

À l’occasion du lancement de sa nouvelle marque de maquillage Haus Laboratories, Lady Gaga a fait l’objet d’une interview pour le numéro de décembre 2019 du magazine américain ELLE, menée par la célèbre animatrice Oprah Winfrey. La chanteuse s’est livrée sans tabou à propos de son stress post-traumatique causé par une dépression qui la suit depuis son enfance et par plusieurs viols, qu’elle a subis à l’âge de 19 ans. Elle a également parlé de sa fibromyalgie et de ses épisodes de scarification. Désormais sous traitement médical et thérapeutique, la star de 33 ans s’est attardée sur sa lutte au quotidien contre ses troubles mentaux.

« Quand j’ai regardé l’Oscar je voyais de la douleur »

Quand Oprah Winfrey lui demande quel a été son ressenti lorsqu’elle a été récompensée pour sa chanson « Shallow », chanson thème du film A Star Is Born, Lady Gaga explique que l’Oscar a fait ressurgir en elle beaucoup de peine : « Quand j’ai gagné l’Oscar, je l’ai regardé et un reporter m’a demandé : « Quand vous regardez l’Oscar que voyez-vous? » J’ai répondu : « Je vois beaucoup de douleur ». Et je ne mentais pas à ce moment-là. J’ai été violée lorsque j’avais 19 ans, à plusieurs reprises. J’ai été traumatisée de multiples façons par ma carrière au fur et à mesure des années mais j’ai survécu et j’ai continué à avancer. Quand j’ai regardé l’Oscar je voyais de la douleur. Je sais que personne dans la salle n’a compris ça quand je l’ai dit, mais moi je le comprenais. »

 

View this post on Instagram

 

💃

A post shared by Lady Gaga (@ladygaga) on

Lire aussi > Lady Gaga réagit à la rumeur d’une romance avec Bradley Cooper

Stress post-traumatique et fibromyalgie

Atteinte de stress post traumatique, l’interprète de « Born This Way » doit faire face à des souffrances quotidiennes qu’elle tente pourtant de soigner : « Je souffre de stress post-traumatique. Des douleurs chroniques. Le traumatisme de la douleur neuropathique fait partie intégrante de ma vie. Je suis sous traitement, je vois plusieurs docteurs. C’est comme ça que je survis ».

Pour moi, la fibromyalgie et mon traumatisme vont de pair.

En plus de ce stress post-traumatique, Lady Gaga a appris qu’elle souffrait de fibromyalgie, une maladie qui entraine des douleurs physiques dans tout le corps et une grande fatigue. « Pour moi, la fibromyalgie et mon traumatisme vont de pair ensemble. La fibro est une souffrance plus légère : la réponse traumatique est beaucoup plus lourde et me rappelle comment j’ai été abandonnée dans un coin de rue après des mois de viols répétés. C’est un sentiment récurrent ». Elle se souvient en avoir fait une crise à un moment donné : « C’était un des pires moments de ma vie. J’ai été amenée d’urgence à l’hôpital et ils m’ont amené un psychiatre. Je hurlais et j’ai crié : « Quelqu’un peut m’amener un vrai docteur ? » Je ne comprenais pas ce qui se passait ».

 

View this post on Instagram

 

☺️

A post shared by Lady Gaga (@ladygaga) on

La new-yorkaise a également évoqué ses tendances à se scarifier et à se faire du mal : « La seule façon que j’ai trouvée pour arrêter de me scarifier et de me faire souffrir, c’était de réaliser que ce que je faisais avait pour but de montrer aux gens que je souffrais, plutôt que de leur dire ou de leur demander de l’aide. Quand j’ai compris que dire à quelqu’un : « Hey il faut que je me fasse du mal là », ça calmait ma pulsion. (…) Je suis très contente de ne plus le faire désormais, et j’espère ne pas glorifier la chose ». Elle a par ailleurs conseillé aux personnes se scarifiant de plonger leurs bras dans de l’eau glacée pour les ramener à la réalité lorsqu’ils éprouvaient l’envie de se faire souffrir.

En voie de guérison

L’ancienne fiancée de l’acteur Taylor Kinney a pourtant insisté sur son désir de s’en sortir : « Vous savez quoi Oprah ? Je continue d’avancer, et ce gamin là dehors, ou même cet adulte, qui ont traversé tant de choses eux aussi, je veux qu’ils sachent qu’ils peuvent y arriver et qu’ils peuvent survivre, et même qu’ils peuvent gagner leur Oscar». Lady Gaga a tenu à rappeler qu’il était du devoir de chacun de prendre soin les uns des autres : «Je conseille à toutes les personnes souffrant, lorsque qu’ils se sentent prêts, de demander de l’aide. Et je conseille à tous les autres que lorsqu’ils voient quelqu’un souffrir, ils n’hésitent pas à l’approcher et à lui dire « Je te vois. Je vois que tu souffres et je suis là. Raconte-moi ton histoire » ».

Lire aussi > Lady Gaga se demande ce qu’est Fortnite, la toile lui répond avec humour

Engagée dans sa lutte contre les troubles mentaux, la blonde aux looks déjantés avait été invitée en juin 2019 à Londres pour rencontrer le prince William afin d’évoquer ensemble les moyens à mettre en œuvre pour faire changer l’attitude de la société envers ces problèmes psychiatriques. Elle avait néanmoins annulé la rencontre à cause de ses propres maladies, qui la forçaient à rester proche de ses médecins.

CIM Internet