Paris Match Belgique

Millie Bobby Brown a tout d’une grande

L'actrice Millie Bobby Brown de Stranger Things sur Netflix a déjà tout d'une grande

Rien ne prédestinait la jeune femme à devenir actrice. | © Lionel Hahn / abacapress.com

People et royauté

À 15 ans, Millie  Bobby Brown a déjà un statut de star planétaire grâce à la série Stranger Things sur Netflix.

Millie ne fait pas partie des « baby stars » que leurs familles, en mal de reconnaissance, trimbalent de casting en casting dans l’hypothétique espoir de les voir réussir une carrière à Hollywood. Non. Sa vie, c’est elle qui l’a choisie, à 8 ans. Et son entourage a suivi. Troisième d’une fratrie de quatre, elle est née en Espagne en 2004, de parents britanniques qui, agents immobiliers, n’appartiennent pas à la galaxie du cinéma. Elle fait ses premiers pas à Marbella, la station balnéaire huppée où ses grands-parents tiennent un restaurant. À la mort du grand-père, la famille déménage à Bournemouth, sur la côte sud de l’Angleterre. Toujours pas de cinéma en vue.

Lire aussi > Millie Bobby Brown dévoile sa collab avec Converse

Millie n’a que 4 ans et, pourtant, se fait déjà remarquer à l’école du quartier : « Charmante, brillante, pétillante », dira son institutrice. La fillette participe à la crèche vivante comme aux nombreux spectacles scolaires. Mais si la famille décide un beau jour de s’installer à Orlando, en Floride, ce n’est toujours pas au nom d’un quelconque rêve de gloire ; c’est tout simplement parce que la chaleur et les palmiers de la Costa del Sol lui manquent. Ces nomades ont le goût de l’aventure, ils s’adaptent. Ils se reconvertissent dans une entreprise de blanchiment dentaire. Plus américains que les Américains…

Lire aussi > Millie Bobby Brown, 14 ans… et un salaire à sept chiffres

À 7 ans, alors que son frère et ses sœurs restent scotchés des heures durant devant les dessins animés, Millie, elle, s’isole pour regarder des comédies musicales. Elle se repasse en boucle Moulin Rouge, Annie et Chicago, dont elle reproduit ses scènes favorites. Au nom de cette passion dévorante, ses parents l’inscrivent dans une école où elle pourra pratiquer danse, théâtre et chant. Quatre heures par semaine, elle se familiarise avec le monde du spectacle. Les professeurs trouvent que la gamine est douée. Au point qu’un agent la repère durant une représentation. Le rêve de débuter une carrière au cinéma n’a pas l’air si fou… Il faudra pourtant des semaines de supplications, puis Millie l’emporte : elle réussit si bien à convaincre ses parents qu’ils déménagent à Los Angeles.

Changement de look à la tribune de l’Onu en novembre 2018. Millie a été nommée plus jeune ambassadrice de bonne volonté de l’histoire de l’Unicef
Changement de look à la tribune de l’Onu en novembre 2018. Millie a été nommée plus jeune ambassadrice de bonne volonté de l’histoire de l’Unicef. © Getty Images for UNICEF

Nul n’est prophète en son pays, et les rues de Hollywood sont déjà pleines d’enfants stars. Ce n’est pas le triomphe espéré. Les temps sont durs, la pression, grandissante. Pas besoin de lui rappeler que la famille a tout quitté, tout vendu pour qu’elle puisse tenter sa chance. Ce soutien absolu ressemble de plus en plus à un poids sur ses épaules. Elle a 9 ans, passe des castings et décroche enfin un rôle : Alice dans Once Upon a Time in Wonderland. La série prend fin au bout de la première saison, mais c’est pleine d’espoir qu’elle reprend le chemin des auditions pour être finalement retenue dans Intruders. Avec les séries, jamais les programmes télé n’ont été autant consommateurs de jeunes acteurs. Son jeu est salué par la critique, les téléspectateurs sont au rendez-vous. Jusqu’à Stephen King, qui n’hésite pas à la féliciter sur Twitter. Mais la gamine joue une fois de plus de malchance : la série, comme la précédente, s’arrête après la première saison.

Avec Nicole Kidman aux Emmy Awards en septembre 2017, où elle a été sacrée meilleure actrice de série.
Avec Nicole Kidman aux Emmy Awards en septembre 2017, où elle a été sacrée meilleure actrice de série. © Alex Berliner/AP/SIPA

En 2015, les parents de Millie sont au bord de la faillite. Ils décident alors de repartir en Angleterre pour reconstruire leur vie. Tous sont hébergés chez une tante, le temps que la famille rebondisse : « C’étaient des larmes, des larmes et des larmes. Nous avons traversé des moments difficiles. J’étais dévastée. Je pensais avoir échoué », raconte-t-elle. Elle a 11 ans. À distance, via Skype, elle s’acharne, continue à passer des castings. Alors que tout semble perdu, elle reçoit le coup de fil inespéré : Netflix la choisit pour incarner le personnage phare de Stranger Things, celui d’une ado douée de super-pouvoirs, perdue entre deux mondes. La famille puise dans ses dernières économies pour retourner aux États-Unis. Le pari est osé, il va se transformer en or.

Eleven et Max (Sadie Sink) dans la saison 3 : 40,7 millions de vues quelques jours après sa sortie en juillet.
Eleven et Max (Sadie Sink) dans la saison 3 : 40,7 millions de vues quelques jours après sa sortie en juillet. © DR

La série est un triomphe. Millie devient l’une des actrices les plus recherchées sur Google. Le magazine Time la place dans la liste des trente adolescents les plus influents de 2017. Et elle n’a pas 14 ans. Un phénomène est né. Aujourd’hui, l’ado adulée est une valeur sûre, cotée 3 millions de dollars par film. La tête sur les épaules, elle parle parfois de ses études : « Dans cinq ans, j’irai à l’université. À moins de décrocher un très bon film. Dans ce cas, ce sera bye-bye la fac. »

Lire aussi > Millie Bobby Brown : Pourquoi son incroyable transformation physique est critiquée

CIM Internet