Paris Match Belgique

Pourquoi le prince Philip, mari de la reine Elizabeth II, n’avait-il pas le droit au titre de roi ?

La reine Elizabeth II et le prince Philip, qui n'a pas le titre de roi

La reine Elizabeth et le prince Philip. | © EPA / Lincoln Baker

People et royauté

Le prince Philip et la reine Elizabeth II étaient mariés depuis 73 ans, et pourtant, le prince n’a jamais eu le droit de porter le titre de roi. On vous explique pourquoi.

 

Alors qu’il allait fêter son 100e anniversaire en juin prochain, le prince Philip est décédé ce 9 avril 2021. « C’est avec une profonde tristesse que Sa Majesté la Reine a annoncé le décès de son mari bien-aimé, Son Altesse Royale le prince Philip, Duc d’Edimbourg. Il s’est éteint paisiblement ce matin au château de Windsor », a indiqué la famille royale britannique sur son compte Twitter.

Et si le prince Philip était le mari de la reine Elizabeth II, il n’avait pas pour autant le droit au titre de roi. Car dans la famille royale britannique, tout est question de règles et de codes. Cette question n’est pas si anecdotique, et le sujet a même été abordé dans la série The Crown, diffusée sur Netflix.

Lire aussi > Le prince Philip, mari de la reine Elizabeth II, est mort à l’âge de 99 ans

Lorsqu’un roi est sacré dans la monarchie britannique, son épouse est désignée comme reine consort. Cependant, lorsqu’une femme accède au trône, son mari est quant à lui désigné prince consort et non roi consort. « Comme avec beaucoup de traditions royales, vous pouvez mettre celle-ci sur le compte d’un patriarcat très ancien et très puissant. Les rois règnent toujours, alors que la reine peut être un titre symbolique », explique le site Town and Country.

La reine Elizabeth II et le prince Philip, qui n'a pas le titre de roi
La reine Elizabeth II et le prince Philip le jour de leur mariage, le 20 novembre 1947. © AFP

Avant de pouvoir épouser Elizabeth, Philip de Grèce et de Danemark a dû renoncer à ses titres et prédicats royaux. Il devient alors un sujet britannique et adopte le nom de famille de ses grands-parents maternels, Mountbatten. Le matin de son mariage, le 20 novembre 1947, son beau-père le roi George VI lui décerne le titre de duc d’Édimbourg. Bien qu’Elizabeth II soit sacrée reine en 1953, le prince Philip n’obtient officiellement son titre qu’en 1957 par lettres patentes de son épouse.

Mountbatten-Windsor

Avec l’accession au trône d’Elizabeth II, la question se pose de savoir quel sera le nom de la maison royale, portant traditionnellement le nom de l’époux. Cependant, le Premier ministre de l’époque, Winston Churchill, en décide autrement et préfère nommer la « Maison de Windsor ». Ce choix affecte énormément le duc d’Édimbourg, déplorant de ne pouvoir transmettre son nom à ses enfants. C’est finalement en 1960 qu’un décret du conseil autorise tous les descendants masculins d’Elizabeth et de Philip, ne portant pas de titre royal, à prendre le nom de Mountbatten-Windsor. Ce nom de famille a justement été choisi par le prince Harry et Meghan Markle pour leur fils Archie. En effet, ils ont décidé d’élever leur enfant sans titre royal, comme un sujet britannique « ordinaire ».

CIM Internet